Sci-tech
URL courte
892
S'abonner

La trajectoire de l’astéroïde qui a tué les dinosaures il y a 66 millions d’années, selon la théorie principale, était la plus optimale pour causer un maximum de dégâts, a révélé une nouvelle étude du cratère de Chicxulub au Mexique. L’angle et la vitesse du projectile étaient tels que d’immenses nuages de vapeur étouffante ont envahi le ciel.

Lorsqu’un astéroïde frappe la Terre, son angle à l’impact détermine fortement l’intensité du choc. L’équipe de Gareth Collins, de l’Imperial College de Londres, a étudié et comparé un ensemble de simulations regroupant les données géologiques recueillies au cratère de Chicxulub, au Mexique. C’est à cet endroit qu’a frappé l’astéroïde qui serait responsable de la disparition des dinosaures il y a 66 millions d’années.

Les chercheurs ont déterminé que le météore, d’un diamètre de 17 kilomètres, volait à 12 kilomètres par seconde avec une trajectoire de 45 à 60 degrés par rapport à la surface de la Terre. «Pour les dinosaures, c’était le pire des scénarios», commente le professeur Collins, directeur de recherche au département des sciences de la Terre à l’Imperial College.

L’étude a été publiée mardi 26 mai dans la revue Nature Communications, et combine les travaux de scientifiques de 11 pays.

Un angle parfait

Sous les couches superficielles de la croûte terrestre se trouvent des roches poreuses contenant de grandes quantités d’eau. Lorsqu’elles ont éclaté, elles ont massivement libéré du dioxyde de carbone, du soufre et de la vapeur d’eau dans l’atmosphère.

Selon l’expert, la quantité «incroyable» de gaz qui s’est libérée à ce moment-là a été responsable d’un changement climatique majeur. La modélisation a montré qu’avec un tel impact, la matière éjectée du cratère s’est répartie de façon presque symétrique.

«Il s’avère que l’angle de 60 degrés est idéal pour projeter autant de vapeur que possible dans l’atmosphère», affirme M.Collins.

S’il était arrivé perpendiculairement, il aurait écrasé plus de roches mais en aurait moins rejeté dans l’air, s’il était arrivé avec une trajectoire plus horizontale, moins de roches poreuses auraient été atteintes, précise-t-il.

Le soufre a bloqué la lumière du soleil et a engendré un début d’hiver nucléaire [phénomène climatique de baisse globale des températures de surface, ndlr], au cours duquel se sont éteintes de nombreuses espèces animales et végétales. «C’est une sorte de tempête parfaite», résume-t-il.

Lire aussi:

«Tu hors de ma vue»: Mélenchon tacle Macron sur TikTok en reprenant une chanson en vogue - vidéo
Pourquoi le prince Albert de Monaco a-t-il rendu visite au Pr Raoult?
Renaud sort une chanson surprise où il défend le Pr Raoult - vidéo
Tags:
cratère, Chicxulub, impact, étude, extinction, astéroïde, dinosaures
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook