Sci-tech
URL courte
0 55
S'abonner

D’après une nouvelle étude réalisée par des chercheurs allemands, notre satellite naturel est 85 millions d’années plus jeune qu’il n’était admis auparavant.

85 millions d’années de moins: selon une nouvelle étude du Centre aérospatial allemand (DLR) et de l’université de Munster, la Lune s’est formée il y a 4,425 milliards d’années, soit 85 millions d’années plus tard que ne le calculaient les précédentes évaluations.

Dans un compte-rendu de l’étude publié par la revue Science Advances, les géophysiciens du Centre aérospatial d’Allemagne (DLR) expliquent que leurs modélisations ont permis d’établir que la jeune Terre a été frappée par la protoplanète Théia de la taille de Mars quelque 140 millions d’années après la naissance du Système solaire.

Pas de traces de Théia

«Selon nos calculs, cela s’est produit il y a 4,425 milliards d’années, avec une marge d’erreur de 25 millions d’années, et c’est ainsi que la Lune est apparue», indique Maxime Maurice, l’un des auteurs de l’étude.

La collision a entraîné la projection dans l’espace d’une quantité de matière suffisante à la formation du satellite terrestre dans un délai de quelques milliers d’années. Dans le même temps, les chercheurs sont jusqu’aujourd’hui incapables de repérer des traces de Théia, qui aurait complètement disparue suite à la collision avec la Terre.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Tags:
collision, espace, Lune
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook