Sci-tech
URL courte
5144
S'abonner

Après une tomodensitométrie faite dans le cadre d'un projet commun entre les musées de Haïf aet l'hôpital Rambam en Israël, «l’enfant momifié» s’est révélé être une imitation faite à partir de boue, relate le Daily Mail. La deuxième momie examinée contenait un oiseau.

En examinant par tomodensitométrie deux momies du Musées national maritime de Haïfa, en Israël, l'hôpital Rambam a établi qu’elles n’appartenaient pas au genre humain. La plus grande, qui s'apparentait à un enfant, était en fait remplie de grains et de boue, alors que l’autre renfermait un oiseau, rapporte le Daily Mail.

Au sujet du contenu de «l’enfant momifié», Ron Hillel, en charge des collections des musées de Haïfa, cité par le Daily Mail, explique: «C'est ce qu'on appelle une "momie de céréales", également connue sous le nom de "momie de maïs". Elle contient de la boue et des grains. Elle a la forme d'une momie, d'où leur nom». Et d’ajouter que ce genre de momies symbolisent Osiris, dieu du panthéon égyptien et roi mythique de l'Égypte antique.

Un faucon momifié

Un deuxième sarcophage contenait un oiseau momifié ressemblant à un faucon, précise le média. Cet oiseau est étroitement lié à Horus, dieu à tête de faucon et bien en évidence en Égypte.

«Il est estimé que la momie est vieille de 3.000 ans, datant de l'époque où les Assyriens régnaient dans le Nord, Jéroboam était roi d'Israël, la ville de Rome venait d'être fondée et en Amérique du Sud, les premières pyramides étaient en cours de construction», indique un communiqué publié sur le site de l'hôpital Rambam de Haïfa.

La coopération entre les musées de Haïfa et l'hôpital Rambam est unique en son genre, selon la note. Au cours de ce projet, «des momies rares ont été examinées scientifiquement à l'aide d'une technologie de rayonnement avancée et non invasive afin d’obtenir des images numériques précises du contenu des sarcophages».

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Tags:
Égypte antique, momie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook