Sci-tech
URL courte
72812
S'abonner

Des chercheurs du California Institute of Technology ont découvert par accident, en réalisant une expérience, des bactéries capables de consommer le manganèse et de l’utiliser comme une source de nutrition. 

Des microbiologistes du California Institute of Technology ont trouvé des bactéries d’un genre nouveau qui sont capables de consommer du manganèse. Une étude publiée le 15 juillet dans la revue Nature en révèle plus.

L’existence de ces bactéries était théorisée depuis plus d’un siècle.

Comme le précise Science Daily, le principal auteur de l’étude, Jared Leadbetter, réalisait une expérience sur du manganèse, un élément chimique proche du fer. Il a expliqué avoir laissé un bocal couvert de cette matière tremper dans de l'eau sur son bureau pendant quelques mois, alors qu'il était parti travailler en dehors de son campus. À son retour, le bocal avait noirci.

«J'ai commencé à me demander si des microbes longtemps recherchés pouvaient être responsables, donc nous avons réalisé des tests pour nous en assurer», a-t-il expliqué. 

Une découverte fortuite

Après les analyses, il s’est avéré que la substance sombre était en réalité du manganèse oxydé généré par des bactéries qui provenaient de l’eau du robinet. Autrement dit, ces bactéries avaient consommé le manganèse, pour finalement en rejeter une forme oxydée.

D’après Science Daily, les expériences ont montré qu'il s'agissait de la première bactérie à vivre directement de métal. Elle se trouverait dans les eaux souterraines.

«Ce sont les premières bactéries trouvées à utiliser du manganèse comme source de carburant», indique M.Leadbetter.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Deux personnes blessées dans une attaque au couteau dans un magasin en Suisse
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Tags:
bactérie, étude, chercheurs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook