Sci-tech
URL courte
108012
S'abonner

Un nouveau matériau insécable, plus proche de la structure vivante que de l’objet inanimé, a été créé par des scientifiques. Ceux-ci se sont inspirés… des pamplemousses et des coquillages.

Des ingénieurs de l’université de Durham au Royaume-Uni et de l’institut Fraunhofer en Allemagne ont créé ce qu’ils disent être le tout premier matériau artificiel impossible à couper. À la fois hautement déformable et ultra-résistant aux charges ponctuelles dynamiques, il a été nommé Proteus d'après le dieu grec Protée qui a le pouvoir de se métamorphoser.

Les créateurs se sont inspirés des mécanismes de défense naturels des coquillages, des peaux de pamplemousse et des écailles de poisson capables de résister aux attaques de piranhas, ont-ils écrit dans un rapport publié dans la revue Scientific Reports.

Très résistant

Ce matériau léger a pu résister indéfiniment à tous les outils de coupe ou de perçage utilisés dans les tests, les émoussant en utilisant leur propre pouvoir contre eux. Le nouveau matériau agit plus comme une structure vivante que comme un objet inanimé.

Il se compose de sphères en céramique disposées dans une structure en aluminium cellulaire pour résister aux meuleuses d'angle ou aux perceuses électriques, et sa densité ne représente que 15% de celle de l'acier.

Sécuriser les vélos

Cet effet miraculeux s’explique par le fait que lorsque la perceuse ou autre instrument atteint les sphères en céramique intégrées, le matériau commence à vibrer de manière à émousser les arêtes vives de l'outil alors que de fines particules de poussière de céramique remplissent les interstices de la matrice. Celles-ci, à leur tour, rendent la coupe encore plus difficile. Plus le perçage est rapide, plus dure est la coupe.

De plus, le nouveau matériau a une résistance tout aussi efficace au découpage au jet d'eau car la forme sphérique des morceaux de céramique élargit le jet d'eau, augmentant la zone de la force appliquée et affaiblissant ainsi la pression.

Ce matériau pourrait avoir de nombreuses applications utiles dans les industries de la sécurité, suggèrent les chercheurs. Il pourrait notamment être utilisé pour les cadenas de vélo ou des vêtements de protection.
 

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Le ministère de la Santé confirme plus de 45.000 contaminations en 24h
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Tags:
science, matériaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook