Sci-tech
URL courte
Par
1123
S'abonner

Les premières photos infrarouges de la surface glacée du pôle Nord de Ganymède ont été publiées par la NASA. C’est la mission Juno qui via son engin spécial a pu collecter en décembre dernier 300 images du pôle Nord de la seule lune du système solaire possédant son propre champ magnétique, d’après le site de l’agence spatiale.

Juno, mission jovienne de la NASA, a pris des photos du pôle Nord de Ganymède, satellite naturel de Jupiter et seule lune du système solaire plus grande que la planète Mercure, indique le site de l’agence. Elles ont été obtenues le 26 décembre 2019 grâce à l’instrument Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM) déployé à bord du vaisseau spatial, précise la NASA. Quand la sonde s’est approchée de Ganymède à environ 100.000 kilomètres, la JIRAM a collecté 300 images infrarouges de sa surface avec une résolution spatiale de 23 kilomètres par pixel.

«Pour la toute première fois, @NASAJuno a photographié le pôle Nord de la plus grande lune du système solaire: la lune de Jupiter, Ganymède», indique la légende.

Ganymède est composé principalement de glace, informe la NASA. «Sa composition contient des indices fondamentaux pour comprendre l'évolution des 79 lunes joviennes depuis leur formation jusqu'à aujourd'hui», détaille le site de l’agence.

Une lune avec son propre champ magnétique

Ganymède est la seule lune du système solaire à posséder son propre champ magnétique. Cela a été prouvé par les images de la JIRAM qui montrent que la structure de glace de la surface du satellite dans la région polaire est différente de celle de l'équateur.

«Les données de la JIRAM montrent que la glace du pôle Nord de Ganymède et de ses environs a été modifiée par la précipitation de plasma», expose Alessandro Mura, co-chercheur du projet de l'Institut national d'astrophysique de Rome auquel se réfère un communiqué de la NASA. «C'est un phénomène que nous avons pu découvrir pour la première fois avec Juno car nous pouvons voir le pôle Nord en entier».

Selon les explications fournies par l’agence, Ganymède n'a pas d'atmosphère. De plus, des particules chargées qui suivent les lignes du champ magnétique jusqu'aux pôles bombardent constamment la glace, la détruisant et l'empêchant ainsi de créer une structure cristalline ordonnée. Contrairement à la glace cristalline à l'équateur lunaire, celle des deux pôles est amorphe, ce que démontrent les images infrarouges.

Une mission lancée en 2011

La prochaine mission chargée d’examiner le monde glacé pourrait se servir des secrets de la plus grande lune de Jupiter révélés par Juno, selon le site. Juno est une mission spatiale de la NASA lancée en 2011 qui a pour objectif l'étude de la planète Jupiter, de sa structure ainsi que de son mode de formation, largement inconnus au moment du lancement de la mission.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un maire français frappé au visage et attaqué avec un feu d’artifice
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
Jupiter, NASA, Ganymède (lune de Jupiter), Juno
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook