Sci-tech
URL courte
241
S'abonner

Près de 10% de tous les cas de cancer de l’estomac sont associés au virus Epstein-Barr qui provoque une activation anormale de gènes dans les cellules gastriques, selon une nouvelle étude.

Une équipe de chercheurs japonais et singapouriens a identifié un nouveau modèle de développement du cancer de l’estomac associé au virus Epstein-Barr (EBV). Les conclusions de leur étude ont été publiées sur EurekAlert.

Les scientifiques ont constaté que le génome viral modifie le «paysage épigénétique», ce qui provoque l’activation de gènes susceptibles de devenir des oncogènes à cause de mutations.

Lors d’une analyse approfondie des structures génomiques tridimensionnelles dans les cellules humaines, les auteurs de l’étude ont détecté des zones anormalement activées, caractéristiques du cancer gastrique à EBV positif.

Un espoir pour l’avenir

Les chercheurs ont également introduit le virus dans des cellules gastriques artificielles, ce qui a également provoqué une activation anormale de gènes dangereux, confirmant ainsi leurs conclusions initiales.

Selon les scientifiques, près de 10% de tous les cas de cancer de l’estomac sont associés au virus Epstein-Barr. Ils espèrent que les résultats de leur étude aideront à mettre au point des méthodes innovantes de traitement du cancer.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Tags:
virus, étude, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook