Sci-tech
URL courte
8412
S'abonner

La fonte des glaces du Groenland, qui s’étendent sur 1,7 million de km2, s’est accélérée par rapport aux décennies précédentes, affirment les auteurs d’une étude publiée par la revue Nature Communications Earth and Environment.

Une équipe de scientifiques américains de l'université de l'Ohio a constaté que ces dernières années, la calotte glaciaire du Groenland perd de la masse plus rapidement en moyenne qu'elle ne la récupère, relate la revue Nature Communications Earth and Environment.

La climatologue Michaela D.King et ses collègues ont examiné les changements au bord de la calotte au cours des 30 dernières années au moyen d’images satellite et de données obtenues par d'autres chercheurs. Ils ont essayé d’évaluer la quantité de glace fondue ou ayant formé des icebergs, ainsi que l'intensité des chutes de neige avant de constater que de 1985 à 1999, la neige accumulée et la glace fondue étaient généralement en équilibre. Pendant cette période, la calotte glaciaire a perdu en moyenne environ 450 milliards de tonnes de glace par an mais des chutes de neige ont par la suite compensé cette perte.

Cependant, depuis les années 2000, la quantité de glace perdue par la calotte glaciaire n’a cessé d’augmenter. En 2017-2018, la moyenne annuelle de glace fondue atteignait 500 milliards de tonnes, soit 17% de plus que la moyenne des années 1980. Dans le même temps, les chutes de neige ne sont pas devenues plus intenses au cours de la dernière décennie, ce qui signifie que la calotte glaciaire perd de la glace plus rapidement qu'elle ne se reforme.

© AP Photo / Red Bull Content Pool / Christian Pondella
Avant 2000, les glaces du Groenland étaient tout aussi susceptibles d’augmenter ou de perdre de la masse en un an. Mais dans les conditions climatiques actuelles, la calotte glaciaire ne pourra prendre de la masse qu'une fois tous les cent ans, selon les chercheurs.

Évolution des glaces au Groenland

La calotte glaciaire du Groenland recouvre toute la surface l’île et s'étend sur 1,7 million de kilomètres carrés. Elle contient près de trois millions de kilomètres cubes de glace. Si toute cette glace fondait, le niveau de l'océan augmenterait de plus de sept mètres, rappelle la revue.

Chaque année, la calotte glaciaire du Groenland se rétrécit avec le ruissellement de l'eau de fonte, puis «reprend du poids» grâce aux chutes de neige. En 2019, elle a perdu 600 milliards de tonnes de glace, un record.

Comme cela fait monter le niveau de l'océan, les scientifiques tentent de mesurer les rythmes de la fonte et de la formation de glace pour mieux prédire ce qui attend l'humanité dans un avenir proche.

D’ailleurs, ils notent que la tendance générale à la fonte de glace est une combinaison de différentes caractéristiques régionales et même individuelles des glaciers composant la calotte. L’océan et l’atmosphère peuvent influer d’une manière différente sur ces glaciers. Par conséquent, les scientifiques ont besoin de plus d'informations pour mieux prédire l'évolution de la situation.

Le réchauffement climatique influe sur le Groenland

Les chercheurs ont déjà montré que la calotte glaciaire du Groenland fond quatre fois plus rapidement qu’il y a dix ans, la majeure partie de cette perte se produisant dans le sud-ouest du Groenland. Ils l’expliquent par le réchauffement accéléré de l'atmosphère.

Selon eux, même si le réchauffement climatique s'arrêtait, la masse des glaces du Groenland continuerait de diminuer pendant un certain temps.

Lire aussi:

Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Tags:
réchauffement climatique, écologie, fonte des glaces, Groenland
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook