Sci-tech
URL courte
8386
S'abonner

Les membres russes de l’équipage de la Station spatiale internationale ont mis à la disposition de leur collègue venu des États-Unis un module où il peut dormir pendant la recherche de la fuite à bord du segment américain de l’ISS, a annoncé le cosmonaute Ivan Vagner.

L’astronaute américain Christopher Cassidy, qui a dû se confiner pendant trois jours avec les autres membres d’équipage dans le segment russe de la Station spatiale internationale (ISS) en attendant que soit colmatée la fuite d’oxygène dans le quartier qu’il occupe, s’est vu accorder un module de couchage, a annoncé samedi 22 août le cosmonaute Ivan Vagner.

Les cosmonautes russes ont également aménagé un lavabo pour Chris Cassidy à bord du vaisseau cargo russe Progress arrimé à l’ISS, selon M.Vagner.

«Avant que notre confinement ne commence, nous avons activé un mode de fonctionnement plus efficace pour le système de régénération d'oxygène, installé des cartouches supplémentaires d'absorption de dioxyde de carbone, transféré tout ce qui n'était pas nécessaire vers d’autres modules, préparé la quantité requise d’eau, de produits alimentaires et hygiéniques, équipé une zone de lavage dans le cargo et préparé un espace de couchage pour Chris dans le module Poïsk», a écrit Ivan Wagner sur sa page Vkontakte, le réseau social russe.

Selon lui, Christopher Cassidy a étiré son sac de couchage comme un hamac, et «cela a plutôt bien fonctionné».

Les membres d’équipage vont très bien, ils disposent de tout ce dont ils ont besoin et peuvent même s’entraîner et mener des expériences d'observation de la Terre, a ajouté le cosmonaute russe.

Fuite d’oxygène dans le segment américain de l’ISS

Le 20 août, l’agence spatiale russe Roscosmos a annoncé à Sputnik qu’une fuite d’oxygène avait été enregistrée à bord de l’ISS où se trouvent actuellement trois astronautes: Anatoli Ivanichine, Ivan Vagner et Christopher Cassidy.

Les trois hommes se sont confinés le 21 août dans le segment russe de la station pour trois jours afin de permettre de contrôler le segment américain.

Selon la NASA, la fuite a pour la première fois été détectée en septembre 2019, mais son rythme a récemment augmenté.

L’ISS perd environ 220 grammes d’air par jour, ce qui correspond à un trou mesurant environ 0,1 millimètre, localisé quelque part dans le corps d’un des modules du segment américain de l'ISS, a appris Spoutnik d’une source informée.

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Tags:
Chris Cassidy, oxygène, fuite de gaz, fuite, ISS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook