Sci-tech
URL courte
Par
3112
S'abonner

En étudiant une propriété unique des colibris de baisser la température de leur corps en cas de nécessité, des scientifiques ont découvert qu’une espèce en particulier est capable de réduire sa température corporelle jusqu’à 3,3 degrés Celsius, ce qui est un record absolu parmi les oiseaux et mammifères qui n'hibernent pas, relate Biology Letters.

Des chercheurs de l'université de Pretoria ont étudié les caractéristiques de 26 oiseaux de six espèces de colibris qui vivent dans les Andes à une altitude de 3.800 mètres, fait savoir un article publié sur Biology Letters.

Il a été prouvé que les colibris, pour ne pas consommer beaucoup de l’énergie dont ils auraient besoin pour maintenir une température corporelle de 40 degrés quand il fait froid, sont capables de la réduire significativement. De ce fait, les scientifiques se sont fixés pour but de déterminer jusqu’à quel degré les oiseaux abaissent leur température en cas de nécessité.

Dans le cadre d’une expérience, les chercheurs ont placé les colibris dans des tentes spéciales où la température de l'air était de 2,4 degrés Celsius. Et tous les spécimens ont été équipés de capteurs mesurant la température corporelle et le poids.

L’espèce qui détient le record absolu

Au cours de l'expérience, les scientifiques ont découvert que 24 oiseaux ont considérablement modifié leur température. Mais le plus impressionnant a été le colibri de l'espèce Metallura phoebe, qui a abaissé jusqu’à 3,3 degrés sa température. C'est le record absolu de tous les oiseaux et mammifères qui n'hibernent pas.

L'état dans lequel le colibri plonge ainsi son métabolisme est appelé la stupéfaction, et contrairement à l'hibernation, il est court et ne dure que quelques heures.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
nature, biologie, science, oiseaux, colibri
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook