Sci-tech
URL courte
41215
S'abonner

La découverte dans les couches nuageuses de Vénus d'un gaz pouvant indiquer la vie, la phosphine, a été célébrée lundi par le patron de la NASA qui veut désormais donner la priorité à l'étude de cette planète longtemps délaissée au profit de Mars, relate l'AFP.

«De la vie sur Vénus? La découverte de phosphine, produit dérivé de la biologie anaérobie, est l'événement le plus important à ce jour dans la recherche de vie en dehors de la Terre», a tweeté Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, réagissant à la publication plus tôt lundi d'une étude sur la découverte par la revue Nature Astronomy.

«Il est temps de prioriser Vénus», a-t-il aussi écrit.

470°C en surface

Vénus, particulièrement hostile car il y fait 470°C en surface en moyenne, a été explorée dès les années 1960 mais a rapidement été considérée comme moins intéressante scientifiquement que Mars et l'extérieur du système solaire. Plusieurs sondes et robots sont en ce moment en route vers la planète rouge, mais aucune mission spécifiquement dédiée à Vénus n'est en cours.

Mais des scientifiques prônent depuis quelques années un retour sur Vénus, l'astre le plus brillant dans notre ciel nocturne après la Lune, et plusieurs nouvelles missions ont été proposées, la NASA en envisageant plusieurs.

Lire aussi:

Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
NASA, extraterrestres, vie extraterrestre, vie, Vénus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook