Sci-tech
URL courte
Par
193
S'abonner

À leur grande surprise, des scientifiques de la NASA ont découvert dans la constellation du Dragon une planète de la taille de Jupiter qui gravite autour d’une naine blanche sans être détruite par l’étoile.

Pour la première fois, des astronomes de la NASA ont réussi à repérer une planète qui a pu survivre à proximité d’une naine blanche, étoile qui au cours de son évolution détruit d’habitude les corps célestes voisins.

Comme l’indique un communiqué publié sur le site de la NASA, la planète baptisée WD 1856 b a été trouvée dans la constellation du Dragon et est située à une distance d’environ 80 années-lumière de nous. De la taille de Jupiter, elle effectue en 34 heures une révolution autour de la naine blanche, appelée WD 1856+534, qui est seulement 40% plus grande que la Terre.

Des chercheurs rappellent qu’une naine blanche est un reste très dense d’une étoile semblable au Soleil. Après qu’une étoile de ce genre épuise au cours de sa vie son carburant, elle gonfle, en multipliant sa taille d’origine des centaines ou des milliers de fois. Elle se transforme ainsi en une géante rouge plus froide. Finalement, il éjecte ses couches supérieures, perdant jusqu'à 80% de sa masse. Le noyau chaud restant devient une naine blanche.

D’habitude, au cours de ce processus, tous les objets célestes à proximité sont généralement absorbés ou brûlés. Donc, la question qui s’impose est de savoir comment la planète a pu éviter d’être détruite.

«Au cours de son évolution, la naine blanche détruit les planètes proches, et tout ce qui s’approche plus tard est généralement détruit par l’importante gravité de l’étoile. Nous avons encore beaucoup de questions sur la façon dont WD 1856 b est arrivée à son emplacement actuel sans subir l'un de ces destins», indique Andrew Vanderburg, professeur adjoint d'astronomie à l'université du Wisconsin à Madison.

De possibles explications

Pour expliquer la survie de la planète à proximité de l’étoile, les chercheurs avancent plusieurs hypothèses. L’une d’elles suggère qu’initialement la planète se trouvait à une très grande distance de l’étoile et n’a pas été touchée lorsque la géante rouge a expulsé ses couches supérieures. Par la suite, la planète a été attirée par son étoile.

Ils n’excluent pas finalement l’influence gravitationnelle des deux autres étoiles du système, les naines rouges G229-20 A et B, ou le survol d'une étoile errante qui pourrait perturber le système en question.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Tags:
planète, naine blanche, naine rouge
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook