Sci-tech
URL courte
Par
455
S'abonner

Une nouvelle étude basée sur l'épidémie de coronavirus au Brésil a décelé un lien entre la propagation du virus et les épidémies passées de dengue. Cela suggère que l'exposition à cette maladie transmise par les moustiques pourrait fournir un certain niveau d'immunité contre le Covid-19, relate Reuters.

Une étude encore non publiée dirigée par Miguel Nicolelis, professeur à l'Université Duke, et partagée exclusivement avec Reuters, avance que les personnes guéries de la dengue pourraient développer une certaine immunité contre le Covid-19.

Le chercheur américain a comparé la répartition géographique des cas de coronavirus avec la propagation de la dengue en 2019 et 2020 et a établi que dans les régions touchées la propagation du coronavirus allait à des rythmes moins soutenus.

«Cette découverte frappante soulève la possibilité intrigante d'une réactivité immunologique croisée entre les sérotypes de flavivirus de la dengue et le Sras-CoV-2», a déclaré le chercheur.

Un vaccin contre la dengue pour produire une protection

«Si elle s'avère correcte, cette hypothèse pourrait signifier que l'infection par la dengue ou l'immunisation avec un vaccin efficace et sûr contre la dengue pourrait produire un certain niveau de protection immunologique» contre le coronavirus, a-t-il ajouté.

Il estime qu'il existe une interaction immunologique entre ces virus à laquelle personne ne pouvait s'attendre, car les deux sont de familles complètement différentes.

Cependant des études supplémentaires sont, selon lui, nécessaires pour prouver la connexion.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
étude, Covid-19, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook