Sci-tech
URL courte
Par
6496
S'abonner

Le Russe Oleg Artemiev, qui a effectué deux missions à bord de la Station spatiale internationale, n’a pas exclu qu’à l’avenir les cosmonautes russes puissent posséder une arme à feu si un jour la Russie lance une nouvelle station orbitale.

Si les kits de survie des cosmonautes russes comprennent actuellement une petite machette indispensable en cas d’atterrissage dans une forêt, dans le futur, les participants des vols spatiaux pourraient être équipés d’une arme à feu, a expliqué Oleg Artemiev, un ancien cosmonaute russe.

«Par le passé, quand nous avions une arme à feu dans nos kits de survie, la machette faisait partie de la crosse d’une pistolet à trois canons. Mais aujourd’hui nous n’avons plus d’arme car c’est interdit dans l’espace. Peut-être un jour dans le futur, si nous avons une station de haute altitude, on nous rendrait nos armes», a-t-il déclaré dans une interview à Roscosmos TV.

En septembre 2019, Dmitri Rogozine, directeur de l’agence spatiale russe Roscosmos, a annoncé le lancement d’es essais pour un nouveau pistolet qui pourrait être inclus dans le kit de survie vers 2021. D’après lui, il s’agit d’une arme nécessaire en cas d'atterrissage dans une zone habitée par des animaux sauvages dangereux.

Depuis l'époque du premier homme dans l’espace, Youri Gagarine, jusqu’en 1986, les cosmonautes russes disposaient dans leur kit de survie d’un pistolet Makarov. Ensuite, de 1986 à 2006, ils étaient équipés d’un pistolet spécial TP-82 à trois canons développé après que les cosmonautes Alexeï Leonov et Pavel Beliaïev ont dû survivre deux jours dans la taïga enneigée suite à un atterrissage d'urgence en 1965. Depuis 2007, les astronautes volent en orbite sans arme à feu.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
Tags:
Russie, futur, ISS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook