Sci-tech
URL courte
Par
2136
S'abonner

Une fuite d’oxygène, la deuxième en deux ans, a été détectée dans le segment russe de la Station spatiale internationale, elle sera localisée et éliminée dans les prochains jours, a annoncé à Sputnik le groupe russe Roscosmos.

Le module russe Zvezda de la Station spatiale internationale (ISS) perd de l’oxygène, la fuite sera localisée et colmatée ces prochains jours, a déclaré mardi 29 septembre à Sputnik un membre du service de presse du groupe spatial russe Roscosmos.

«Après avoir recherché le lieu de fuite d’oxygène à bord de l'ISS, nous avons établi qu’il se trouvait dans le module de service Zvezda, qui abrite des équipements scientifiques», a indiqué l’interlocuteur de l'agence.

Selon lui, les spécialistes sont en train de rechercher l’emplacement précis de la fuite. «Ces prochains jours, on trouvera la cause de la baisse de pression atmosphérique et rétablira l’étanchéité», a-t-il promis.

«La pression atmosphérique tombe à bord de l'ISS à une vitesse d’environ un millimètre de mercure en huit heures. La situation actuelle ne présente pas de menace pour la vie et la santé de l'équipage de l'ISS et n'empêche pas de poursuivre le vol de l'ISS en mode habité», a expliqué le représentant de Roscosmos.

Deuxième fuite en deux ans

Il s’agit de la deuxième fois en deux ans qu'un trou est découvert dans le segment russe de l'ISS.

En 2018, un trou a été découvert à bord du vaisseau spatial Soyouz MS-09. La fuite a été rapidement colmatée par l'équipage de la station. La raison de son apparition n'a pas encore été nommée.

Un trou recherché depuis des mois

Une petite fuite d’oxygène à bord de l'ISS a été enregistrée il y a un an, en septembre 2019. Fin août, après que la station a commencé à perdre 540 grammes d’oxygène en 24 heures contre 270 grammes précédemment, l'équipage a fermé les trappes dans les modules de l'ISS afin de vérifier s’ils étaient pressurisés.

Les astronautes ont passé quatre jours dans le segment russe de l’ISS. Cependant, le lieu de la fuite, qui ne menace ni l’ISS ni les membres d’équipage, n'a pas été trouvé. Roscosmos a d’abord estimé qu’il se trouvait dans le segment américain.

En septembre, le débit de la fuite a été multiplié par 2,5, à 1,4 kilogramme d’oxygène en 24 heures, nécessitant une nouvelle période de confinement des astronautes. Un spécialiste du centre de contrôle de vol de l'ISS de Houston a ensuite informé le commandant de la station Christopher Cassidy qu'aucune fuite n'avait été trouvée dans le segment américain.

À l’heure actuelle, l’ISS abrite les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner, ainsi que l’Américain Christopher Cassidy.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
Tags:
Holding spatial russe Roscosmos, oxygène, fuite de gaz, fuite, Zvezda, ISS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook