Sci-tech
URL courte
Par
2111
S'abonner

La chambre intermédiaire du segment russe de l’ISS sera fermée encore trois jours après qu’une caméra a enregistré le 2 octobre la vitesse d’une fuite d’oxygène dans un compartiment. La pression atmosphérique a chuté de plus de 100 mmHg par rapport à la norme en une demi-journée.

Une caméra GoPro installée dans le module russe Zvezda a enregistré la vitesse à laquelle l'oxygène quitte un compartiment, rapporte l'équipage de la Station spatiale internationale (ISS) vendredi 2 octobre lors de négociations avec la Terre diffusées par la NASA.

Une caméra a été mise en place pendant une demi-journée dans la chambre intermédiaire du module russe Zvezda et les trappes du compartiment touché par la fuite ont été fermées par l'équipage pour enregistrer les données du manomètre à vide afin de comprendre à quelle vitesse la pression atmosphérique diminue.

Au cours de la période spécifiée, la pression atmosphérique a atteint 90 mmHg, passant de 733 à 643, contre 760 mmHg habituellement.

En conséquence, il a été décidé de fermer la chambre intermédiaire du module russe Zvezda pendant trois jours supplémentaires.

Deuxième fuite en deux ans

C’est la deuxième fois en deux ans qu'une fuite est découverte dans le segment russe de l'ISS.

La première avait été détectée en 2018 à bord du vaisseau spatial Soyouz MS-09. La fuite avait alors rapidement été colmatée par l'équipage. La raison de son apparition n'a pas encore été expliquée.

Un trou recherché depuis des mois

Une petite fuite d’oxygène a été enregistrée il y a un an, en septembre 2019, à bord de l'ISS. Fin août, la station a perdu 540 grammes d’oxygène en 24 heures (contre 270 grammes précédemment). L'équipage a décidé de fermé les trappes dans les modules de l'ISS afin de vérifier s’ils étaient pressurisés.

Les astronautes ont passé quatre jours dans le segment russe de l’ISS. Cependant, le lieu de la fuite, qui ne menace ni l’ISS ni les membres d’équipage, n'a pu être trouvé. Roscosmos a d’abord estimé qu’il se trouvait dans le segment américain.

En septembre, le débit de la fuite a été multiplié par 2,5, à 1,4 kilogramme d’oxygène en 24 heures, nécessitant une nouvelle période de confinement des astronautes. Un spécialiste du centre de contrôle de vol de l'ISS de Houston a ensuite informé le commandant de la station Christopher Cassidy qu'aucune fuite n'avait été trouvée dans le segment américain.

À l’heure actuelle, l’ISS abrite les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner, ainsi que l’Américain Christopher Cassidy.

Lire aussi:

Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
Soyouz MS-09, NASA, ISS, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook