Sci-tech
URL courte
Par
5547
S'abonner

Un smartphone éteint peut transmettre sa géolocalisation uniquement s’il est surveillé via des installations d’espionnage, rapporte un spécialiste russe en économie numérique. Pour le vérifier, il faut placer l’appareil près d’un autre dispositif actif. Le déchargement rapide de la batterie peut également révéler la présence d’un mouchard.

Surveiller un téléphone portable éteint n’est possible que lorsque l’appareil contient des installations d’espionnage, indique un spécialiste en économie numérique de l’université russe Synergie.

«Le moyen le plus simple de s’assurer que le portable éteint n’émet aucun signal est de le placer près d’une enceinte de musique, un microphone ou un poste radio. Les dispositifs peuvent alors réagir à un signal capté à une distance courte», détaille Roman Soldatenkov auprès de l’agence Prime.

Le déchargement rapide de la batterie du smartphone peut également indiquer la présence de mouchards. Par exemple, si le smartphone se décharge rapidement après avoir été réparé, cela peut signifier qu’il est désormais sur écoute.

Dans tous les autres cas, un smartphone éteint est comme «une brique», souligne l’expert, car tous les circuits sont déconnectés.

L’emplacement surveillé

Le spécialiste prévient qu’il est néanmoins possible de surveiller les déplacements de la personne dont le portable est allumé de temps en temps, par exemple pour consulter l’heure ou la météo.

Cependant, les stations cellulaires proches peuvent détecter l’emplacement d’une personne même en cas de désactivation de la géolocalisation. De plus, des applications contenant des cartes d’une certaine région installées sur le téléphone risquent de dévoiler sa géolocalisation lorsque son propriétaire cherche un magasin ou le restaurant le plus proche.

Lire aussi:

Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
surveillance, espionnage, smartphones
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook