Sci-tech
URL courte
Par
8416
S'abonner

L'autopsie de patients décédés du Covid-19 a révélé des traces du virus dans le cerveau de la plupart d'entre eux, selon une étude menée au Centre hospitalier universitaire d’Hambourg-Eppendorf et publiée dans The Lancet. Des preuves de dommages au système nerveux central n’ont pas été découvertes.

Des chercheurs de la clinique universitaire d’Hambourg-Eppendorf ont découvert des traces du coronavirus dans le cerveau de la majorité des patients décédés des suites du Covid-19. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue The Lancet.

L'autopsie a été pratiquée sur 43 patients décédés âgés de 51 à 94 ans (médiane de 76 ans). Le SRAS-CoV-2 a pu être détecté dans le cerveau de 21 (53%) des 40 patients examinés. Des protéines virales ont été trouvées dans les nerfs crâniens provenant du tronc cérébral inférieur et dans des cellules isolées du tronc cérébral.

Pas de preuves de dommages au système nerveux central

Des lésions ischémiques territoriales fraîches ont été détectées chez six (14%) patients. 37 (86%) patients avaient une astrogliose (développement excessif des astrocytes, cellules gliales du système nerveux central).

Les chercheurs signalent qu'en général, les changements neuropathologiques chez les patients atteints du Covid-19 semblent être bénins, les changements neuro-inflammatoires prononcés dans le tronc cérébral étant la découverte la plus courante.

«Il n'y avait aucune preuve de dommages au système nerveux central directement causés par le SRAS-CoV-2», résument-ils.

Les chercheurs précisent cependant que leurs résultats doivent être validés dans les études futures car le nombre de cas et la disponibilité des données cliniques étaient faibles et aucun contrôle apparié selon l'âge et le sexe n'a été inclus.

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Attaque à Nice: un deuxième homme qui a été en contact avec le tueur placé en garde à vue
Tags:
cerveau, coronavirus SARS-CoV-2, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook