Sci-tech
URL courte
Par
271678
S'abonner

Dans une nouvelle étude, des chercheurs du Centre australien de préparation aux maladies ont révélé que le Covid-19 était capable de rester sur différentes surfaces pour une durée allant de quelques jours à un mois. Ils ont noté que les écrans des smartphones, les billets et les objets lisses en acier inoxydable étaient les plus à risque.

Une équipe de chercheurs du Centre australien de préparation aux maladies a découvert que le coronavirus pouvait rester à la surface des billets de banque, des poignées en métal et des smartphones pendant 28 jours. Cette conclusion est apparue dans une étude publiée le 7 octobre dans la revue Virology Journal.

Comme le précise l’étude, les objets non poreux présentent le plus grand risque, c’est le cas par exemple du verre (y compris celui des téléphones portables), des billets de banque en papier et en polymère, ainsi que des objets en acier inoxydable.

Les bienfaits d’une température élevée

Il s’est avéré que sur ces surfaces le virus pouvait survivre environ un mois à plus de 20 degrés, jusqu’à trois semaines à plus de 30 degrés et seulement quelques jours à plus de 40 degrés.

En outre, les scientifiques ont souligné que les écrans des smartphones présentaient le plus grand risque, car, contrairement aux mains, les gens ne les exposent pas à une désinfection régulière.

Lire aussi:

Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
danger, risques, smartphones, maladies, étude, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook