Sci-tech
URL courte
Par
272
S'abonner

Alors que des médecins partout dans le monde étudient le nouveau coronavirus qui a provoqué l’épidémie de Covid-19, des chercheurs américains affirment avoir trouvé le talon d'Achille propre à plusieurs coronavirus, ce qui pourrait aider à élaborer un vaccin contre le nouveau virus, rapporte la revue Science.

Les coronavirus SRRS-CoV-1, SRAS-CoV-2 et MERS-CoV présentent les mêmes vulnérabilités, révèlent des scientifiques de l'Institut de sciences biomédicales de l'université de Géorgie dans leur étude publiée dans la revue Science. Cela donne l'espoir de la création d’un vaccin efficace, indiquent les chercheurs.

Le problème des antiviraux traditionnels consiste en ce qu'ils influent sur les enzymes virales qui mutent et produisent une résistance aux médicaments. De ce fait, l’étude souligne qu’il est plus efficace d’agir sur les protéines qui sont responsables de la réplication du virus.

Les scientifiques ont identifié plus de 300 protéines produites par une cellule infectée qui interagissent avec les virus. Néanmoins, le nombre de celles qui influencent des particules virales dans le corps humain est déjà moins élevé: une vingtaine.

Une protéine à cibler par des médicaments

Entre autres, la protéine Tom70, qui participe au déplacement des molécules protéique du cytosol aux mitochondries et à l'activation de leurs protéines d'alarme. Ainsi, la Tom70 aide les coronavirus. Toutefois, comme elle entre en interaction avec le gène du coronavirus Orf9b, elle peut être utilisée comme une cible pour les médicaments antiviraux à large spectre, concluent les chercheurs.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Tags:
science, santé, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook