Sci-tech
URL courte
Par
3723
S'abonner

Un modèle d'intelligence artificielle capable de détecter si une personne est atteinte du coronavirus alors qu'elle ne soupçonne même pas son infection a été développé par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology. Les asymptomatiques sont ainsi repérés à leur toux.

Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) a publié sur son site les résultats d'une étude établissant comment détecter les infections asymptomatiques au Covid-19 en fonction de la toux du patient.

Les personnes asymptomatiques infectées par le Covid-19 ne présentent, par définition, aucun symptôme physique discernable de la maladie. Mais elles ne sont pas entièrement à l'abri des changements provoqués par le virus.

Les chercheurs du MIT ont découvert que les personnes asymptomatiques peuvent différer des personnes en bonne santé à la façon dont elles toussent. Ces différences ne sont pas déchiffrables à l'oreille humaine, mais elles peuvent être captées par l'intelligence artificielle.

Un modèle basé sur l'enregistrement de milliers de toux

Pour ce faire, l'intelligence artificielle s'appuie sur l'enregistrement de dizaines de milliers d'échantillons de toux et de mots prononcés. Se basant sur leur analyse, l'IA a identifié avec précision 98,5 % des toux de personnes pour qui le Covid-19 a été confirmé. Sur ce total, 100 % des patients asymptomatiques ont été testés positifs.

Un outil capable de «réduire la propagation de la pandémie»

Les chercheurs travaillent actuellement sur l'intégration de leur modèle d'intelligence artificielle dans une application. Si elle était approuvée par la FDA (Food and Drug Administration), qui autorise la commercialisation des aliments et médicaments aux États-Unis, elle permettrait de présélectionner gratuitement, rapidement, et de manière non invasive les patients qui doivent être testés, y compris ceux qui sont asymptomatiques, donc inconscients d'être porteurs de la maladie.

Si elle est approuvée, il suffira à l'utilisateur de se connecter quotidiennement, de tousser devant le téléphone et d’obtenir instantanément des informations indiquant s'il est susceptible d'être infecté pour le confirmer ensuite par un test formel.

«La mise en œuvre efficace de cet outil de diagnostic de groupe pourrait réduire la propagation de la pandémie si tout le monde l'utilise avant d'aller dans une salle de classe, une usine ou un restaurant», déclare Brian Subirana, un des auteurs de l'étude chercheur au laboratoire d'identification automatique du MIT.

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Tags:
détection, intelligence artificielle, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook