Sci-tech
URL courte
Par
0 122
S'abonner

Pour la première fois, des scientifiques ont découvert la raison derrière ces grands trous dans la glace marine au large de l'Antarctique, indique la revue Science Advances. Selon eux, les courants atmosphériques, qui emportent l'air chaud et humide, créent ces trous baptisés polynies.

Baptisés polynies, les énormes trous dans la glace au large de l'Antarctique résultent des courants atmosphériques, selon une recherche dont les résultats ont été publiés dans la revue Science Advances.

Des chercheurs des États-Unis, d'Australie et des Émirats arabes unis ont étudié les schémas de la formation des polynies dans les glaces marines de l'océan Austral et ont découvert qu'ils apparaissent suite au passage de courants aériens chauds et humides qui se produisent périodiquement dans l'atmosphère.

«Les polynies ont un impact important sur la dynamique physique et environnementale de l'océan Austral. Elles servent de "fenêtres" géantes au milieu marin. La glace permet à la chaleur de se déplacer de l’océan vers l'atmosphère, créant ainsi un gyre océanique régional et mondial. Elles influent également sur le moment et l'ampleur de la prolifération du phytoplancton qui constitue la base de la chaîne alimentaire marine», indique Kyle Mattingly, l'un des auteurs de l'étude et chercheur de l'Institut de la Terre, de l'Océan et de l'Atmosphère de l'université Rutgers.

Une première

Les courants atmosphériques apportent l'air chaud et humide de la côte sud-américaine vers la région polaire, réchauffant ainsi la surface de la glace marine et la rendant vulnérable à la fonte. D'autres études ont montré que les courants d'air chauds affectaient la fonte des glaces terrestres et glaciaires de l'Antarctique occidentale.

La nouvelle étude montre pour la première fois leur impact sur la glace marine de la région antarctique.

En conséquence, les chercheurs prévoient l'arrivée de nouvelles polynies dans les glaces côtières et la montée du niveau des océans.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
glace, océan, Antarctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook