Sci-tech
URL courte
Par
4142
S'abonner

La tomodensitométrie effectuée sur les restes de momies découvertes en 1615 en Égypte dévoile qu’elles sont uniques en leur genre car elles n’ont pas été enterrées dans des cercueils mais simplement enveloppées d’un linceul.

La science a enfin pu établir ce qui se trouve à l'intérieur des sarcophages découverts en Égypte il y a plus de 400 ans, en 1615, sur le site de l’ancienne nécropole égyptienne de Saqqara, écrit Live Science. Ces deux momies découvertes dans une tombe taillée dans la roche et une troisième exposée en Égypte, datant de la fin de la période romaine (30 avant JC à 395 après J.-C.), représentent les seules momies au portrait du corps entier enveloppées de stuc, un enduit à base de chaux.

Ainsi, la tomodensitométrie de trois momies révèle qu’il s’agit des restes d'un homme, d'une femme et d'une adolescente. Contrairement à d’autres, enterrées dans des cercueils, ces individus ont été placés sur des planches de bois, enveloppés dans un linceul et décorés avec du plâtre, de l’or et un portrait du corps entier. Les deux femmes ont été ensevelies parées de colliers, précise encore l’étude.

«En raison de ces linceuls très précieux, nous sommes sûrs que ces individus doivent appartenir à la classe socio-économique supérieure», ce qui explique la présence des bijoux, a déclaré au magazine Stephanie Zesch, anthropologue et égyptologue au Musée Reiss-Engelhorn à Mannheim, en Allemagne.

Fait intéressant: tous les trois ont été enterrés avec leurs organes internes, ce qui est atypique pour l'ancienne momification égyptienne. Chez la femme et l'homme, le cerveau n'est pas préservé, mais celui de l’adolescente est desséché. Les scientifiques n'ont trouvé aucun signe d'ablation d'organes chez les adultes.

La cause du décès reste inconnue

Les tomodensitogrammes montrent également que les momies ont été enterrées avec des objets probablement jugés utiles dans l’au-delà, notamment des pièces de monnaie qui auraient pu servir à payer Charon pour traverser le fleuve Styx. En outre, il s’avère que les trois avaient des problèmes de santé, notamment que la femme souffrait d’arthrite.

«L'examen a révélé qu'ils sont morts à un âge plutôt jeune. Cependant, la cause du décès de ces individus n'a pas pu être déterminée», a indiqué Stephanie Zesch.

Ainsi, toujours selon l’étude, l’homme, qui mesurait environ 1,64 m, est décédé entre 25 et 30 ans. Il avait plusieurs os cassés mais probablement parce que quelqu’un a déballé le corps peu de temps après la découverte de la momie, estiment les chercheurs.

La femme, décédée alors qu’elle avait entre 30 et 40 ans, souffrait d’arthrite au genou gauche. L’adolescente qui est morte, d’après les données du scanner, entre 17 et 19 ans, avait une tumeur bénigne à la colonne vertébrale.

Lire aussi:

Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, les forces de l'ordre interviennent - vidéo
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
chercheurs, scanner, momie, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook