Sci-tech
URL courte
Par
338
S'abonner

Le médicament destiné à l'origine à combattre la goutte, la colchicine, fera l'objet de la campagne d'essais d'ampleur Recovery, en Grande-Bretagne.

La colchicine, un médicament destiné à l'origine au traitement des crises de goutte, sera testée contre le Covid-19 sur au moins 2.500 patients, dans le cadre du vaste essai britannique Recovery, indique vendredi le site internet de l'étude.

«La colchicine est un médicament intéressant à analyser dans le cadre de l'essai Recovery car il est bien connu, peu coûteux et largement disponible», a déclaré Peter Horby, professeur à l'Université d'Oxford et co-directeur de l'étude.

La colchicine coûte environ 124 dollars (103 euros) pour 30 capsules.

Selon les scientifiques à l'origine de l'essai, l'inflammation joue un rôle important dans le Covid-19 et la dexaméthasone, qui est également un anti-inflammatoire, a déjà montré que le nombre de décès chez les personnes gravement malades pouvait être réduit grâce à ce traitement.

Fin mars, l'Agence du médicament (ANSM) a mis en garde contre les possibles effets secondaires des traitements testés en tant que médicament anti-coronavirus. L'agence les a placés sous «surveillance renforcée», surtout lorsqu'ils sont utilisés «en dehors des essais cliniques» et citant notamment la chloroquine, l'hydroxychloroquine, l'azithromycine, le lopinavir/ritonavir, le tocilizumab, la colchicine.

D'autres médicaments testés

Au début du mois, l'essai Recovery a également évalué l'administration d'aspirine dans le traitement du coronavirus afin de déterminer s'il pouvait réduire le risque de caillots sanguins.

L'antibiotique azithromycine et le traitement expérimental aux anticorps Regeneron, qui a été administré à Donald Trump en octobre dernier, font également partie des essais Recovery.

En outre, les essais cliniques Recovery réalisés début juin ont démontré qu'un autre médicament expérimenté comme traitement anti-Covid, l'hydroxychloroquine, n'avait pas «d'effet bénéfique» pour les personnes atteintes du Covid-19.

Vu que cet antipaludéen ne réduisait pas le taux de mortalité lié au Covid-19, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 18 juin mettre fin à ses tests cliniques.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
traitement, Covid-19, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook