Sci-tech
URL courte
Par
14736
S'abonner

La sonde Chang’e-5 a planté un drapeau chinois en tissu véritable sur la Lune. La mission principale de la sonde chinoise était de prélever des échantillons du sol lunaire et de les ramener sur Terre, selon l’Administration spatiale nationale chinoise.

Chang’e-5, la troisième sonde chinoise à se poser sur la Lune et la première à en repartir, y a positionné un drapeau aux couleurs de la Chine, en tissu véritable, a annoncé l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA), publiant des images de ce moment historique.

​Les images ont été prises par la caméra panoramique installée sur l’atterrisseur de Chang’e-5, avant que le module de remontée de la sonde ne décolle avec des échantillons de sol et de roches lunaires le 4 décembre au soir.

​Le bras robotique destiné à prélever les échantillons est visible sur une image.

​Le drapeau, large de 2.000 millimètres et haut de 900 millimètres, ne pèse que 12 grammes, précise la CNSA sur le réseau social WeChat.

Il est fait d’un tissu spécial résistant au froid, à la chaleur et au vent et ne devrait pas perdre ses couleurs avec le temps, selon Cheng Chang, un responsable de l'équipe chargée de créer cet équipement, dont les propos ont été repris par le journal chinois Global Times. Selon Cheng Chang, l’équipe a mis plus d’un an à trouver un matériau répondant à toutes les exigences.

La Chine avait déjà acheminé ses couleurs sur la Lune en 2016 et 2019 lors des missions Chang’e-3 et Chang’e-4. Toutefois, ils avaient plutôt la forme de revêtement de véhicules lunaires que celle d’un véritable drapeau.

Sonde Chang’e-5

La Chine a lancé la sonde Chang’e-5, du nom de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise, le 24 novembre. L’alunisseur s’est posé dans l’océan des Tempêtes, au nord des Monts Rümker, le 1er décembre.

Après avoir prélevé environ 2 kg d’échantillons dans une cartouche spéciale scellée, le module de remontée a décollé depuis la surface lunaire. Il devrait s’amarrer ce samedi 5 décembre au module orbital qui évolue à quelque 200 km d’altitude.

Après le transfert, le module de remontée sera éjecté, alors que la sonde restera en orbite lunaire pendant environ une semaine, en attendant le moment optimal pour faire le voyage de retour sur Terre. La fin de la mission est programmée pour le 17 décembre

Lire aussi:

«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Marine chinoise face à l’US Navy: «Les rapports de forces sont en train de s’inverser en nombre»
La natalité française s’écroule, Bayrou demande davantage d'immigrés: comme un air de déjà-vu?
Tags:
mission lunaire, module lunaire, drapeau, Chang'e 5, Lune, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook