Sci-tech
URL courte
Par
261
S'abonner

La présence de vie autour de Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de la Terre après le Soleil, est remise en cause par une étude. Les planètes liées aux naines rouges ne sont pas propices à la vie, selon les scientifiques.

Des explosions périodiques sur l’étoile Proxima du Centaure remettent en cause la présence de vie sur les planètes aux alentours, rapporte un communiqué de l’université de Sidney. Des scientifiques australiens sont arrivés à cette conclusion en associant des sursauts radio à des éruptions stellaires. Leur étude a été publiée dans la revue The Astrophysical Journal.

Des recherches antérieures avaient montré la présence de deux planètes semblables à la Terre près de Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche de nous après le Soleil. L’une d’elles était située dans la «zone habitable», c’est-à-dire à distance optimale de l’étoile pour que l’eau liquide y existe.

Mais cette planète serait en réalité soumise à un rayonnement ionisant, provenant de Proxima du Centaure, capable de réduire à néant toute vie.

«Étant donné que Proxima Centauri est une petite naine rouge froide, cela signifie que sa zone habitable est très proche de l’étoile ; beaucoup plus proche que Mercure ne l’est de notre Soleil. […] Cela rend les planètes très vulnérables aux rayonnements ionisants dangereux qui pourraient les stériliser», explique Andrew Zic de l’université de Sydney dans le communiqué.

Pas de vie près des naines rouges? 

Le Soleil émet également de tels nuages de particules ionisés lors d’épisode appelés «éjections de masse coronale». Mais l’astre du jour est beaucoup plus chaud que Proxima du Centaure ou d’autres naines rouges, ce qui signifie que sa «zone habitable», où se situe la Terre, est plus éloignée de la surface. En outre, la Terre est protégée de ces explosions de plasma par un champ magnétique planétaire.

Une configuration unique que les chercheurs doutent désormais pouvoir trouver sur les planètes proches de Proxima du centaure, et proches plus généralement des naines rouges.

«C’est probablement une mauvaise nouvelle sur le front de la météorologie spatiale. Il semble que les étoiles les plus communes de la galaxie — les naines rouges — ne soient pas de bons endroits pour trouver la vie telle que nous la connaissons», estime Andrew Zic dans le communiqué.

Les naines rouges de type M, comme Proxima du Centaure, représentent environ 70% des étoiles de la Voie lactée. Les étoiles semblables au Soleil ne représentent pour leur part que 7% des objets stellaires de notre galaxie.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
naine rouge, Voie lactée, éruption, éruption solaire, Alpha du Centaure
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook