Sci-tech
URL courte
Par
1318
S'abonner

Sur Terre, plus aucun lieu n’est caché des satellites, nombreux dans l’espace, affirme à Sputnik la PDG de Terra Tech, opérateur commercial de Roscosmos pour la fourniture de services dans le domaine de la prise de vue spatiale. Notamment en cause: le lancement des cartes de Google et Yandex.

Gouvernements et individus ne peuvent interdire l'exploration depuis l’espace de territoires de la Terre, avance auprès de Sputnik Milana Elerdova, PDG de la société Terra Tech, opérateur commercial de l’agence spatiale russe Roscosmos pour la fourniture de services dans le domaine de la prise de vue spatiale.

«Il est inutile de protéger un point sur la Terre, parce que s’il n'a pas été photographié par un satellite américain, il le sera obligatoirement par un appareil russe ou chinois», assure-t-elle, ajoutant qu’il n’y a plus de restriction sur la demande d’achat d’une photo pour un territoire en particulier.

La cause de la «transparence» de la Terre

Selon Mme Elerdova, dans ces conditions, ni les gouvernements ni certains individus ne peuvent interdire ces observations.

Enfin, elle souligne que notre planète «est devenue transparente» le jour où Google et Yandex ont lancé leurs services publics avec des cartes du monde.

«Désormais, il n'y a plus un lieu de la planète qui soit protégé de toute observation depuis l'orbite», conclut-elle.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
espace, photo, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook