Sci-tech
URL courte
Par
285
S'abonner

Dans un mois, le rover martien de la NASA Perseverance doit se poser sur la planète rouge. Lors de sa mission, l’engin doit envoyer sur Terre des images, mais aussi des sons. En attendant, des chercheurs de l’agence expliquent qu’ils seront différents de ceux que nous entendons sur Terre.

Alors que Perseverance s’approche de Mars dont il doit toucher la surface le 18 février, les chercheurs de la NASA se préparent à recevoir les nombreuses données que l’engin est censé y collecter pendant sa mission. Parmi elles, les sons émis sur la planète rouge que le rover enregistrera à l’aide de plusieurs microphones.

​Cependant, préviennent les scientifiques, il ne faut pas s’attendre à ce que ces sons aient les mêmes caractéristiques que ceux que nous avons l'habitude d’entendre sur Terre. Pour illustrer les différences entre ceux terrestres et martiens, la NASA a publié sur son site une série d’enregistrements audio avec des voix humaines, des bruits et même le Claire de Lune de Claude Debussy. L’agence propose d’écouter ces séquences en deux versions: une normale, l’autre enregistrée dans des conditions ressemblant à celle de l’atmosphère de Mars.

Une atmosphère particulière

Les chercheurs précisent que l'atmosphère martienne est plus froide, ce qui réduit la vitesse à laquelle les ondes sonores atteignent le microphone.

Par ailleurs, l'atmosphère martienne est beaucoup moins dense que la nôtre ce qui affectera la façon dont les ondes sonores se déplacent de la source au microphone. Les sons sur Mars seront probablement plus silencieux, avec moins de bruits détectables, estiment les scientifiques.

Enfin, la composition chimique de l'atmosphère joue aussi un rôle. Alors que l'atmosphère terrestre est principalement composée d'azote et d'oxygène, celle de Mars est formée particulièrement de dioxyde de carbone. Ainsi, les bruits à haute fréquence seront plus atténués que ceux basse fréquence. Les premiers seront donc probablement moins audibles que les seconds.

Mission Mars 2020

Lancé fin juillet 2020, ce nouveau rover a été conçu pour chercher des traces d'anciens microbes éventuellement présents sur la planète rouge il y a trois milliards d'années. Porté par l'hélicoptère Ingenuity Mars, le rover doit entrer dans l’atmosphère martienne le 18 février 2021 à 12h47 (heure du Pacifique) et toucher le cratère Jezero 410 secondes plus tard.

Lire aussi:

Von der Leyen à nouveau au centre d’un malaise diplomatique après une «insulte» au Président ukrainien
Les sirènes d’alerte retentissent dans le sud d’Israël
Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions à la Russie
Tags:
Perseverance, rover martien, bruit, musique, Mars, NASA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook