Sci-tech
URL courte
Par
22911
S'abonner

En Israël, des archéologues ont excavé les fondations d’une mosquée construite vers 670 après J.-C. il s’agirait donc de l’un des tout premiers lieux de culte de l’islam.

Des archéologues israéliens annoncent avoir découvert les vestiges d’une ancienne mosquée construite dans les premières décennies de la période islamique. Des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem les ont trouvés lors d’une fouille réalisée dans la ville de Tibériade, au sud de la mer de Galilée, rapporte l’Associated Press.

​Les fondations de la mosquée ayant été jetées environ une génération après la mort du prophète Mahomet, il s’agit de l’une des premières maisons de culte musulmanes à être étudiée par les archéologues. Car les autres mosquées de cette période, telles que celle de Médine, la grande mosquée de Damas et la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, sont toujours utilisées et ne peuvent pas être étudiées, explique Katia Cytryn-Silverman, spécialiste en archéologie islamique, qui dirige les fouilles.

Un centre culturel

À l’époque de la construction de la mosquée, vers 670 apr. J.-C., Tibériade, ancien centre majeur de la vie et de l’érudition juive pendant près de cinq siècles, était sous domination musulmane depuis quelques décennies. Avant sa conquête par les armées musulmanes en 635, cette ville byzantine abritait des lieux saints chrétiens.

Devenue une capitale provinciale sous la domination musulmane, Tibériade a vu s’ériger des palais de califes. Mais jusqu’à récemment, le passé musulman de la ville était peu connu.

Tolérance religieuse

Les fouilles initiales du site en question, dans les années 1950, avaient conduit les chercheurs à croire que le bâtiment était un marché byzantin utilisé plus tard comme mosquée. Mais les nouvelles fouilles ont permis de découvrir dans les profondeurs du sol des pièces de monnaie et des céramiques datant d’environ 660-680 apr. J.-C., à peine une génération après la prise de la ville. Les dimensions du bâtiment, le plan et la qibla, ou niche de prière, ressemblaient beaucoup aux autres mosquées de l’époque.

Il est à noter qu’après la conquête de la ville, au début de la domination islamique, les nouvelles autorités respectaient les croyances de la population de la ville, qui était composée de chrétiens, de juifs ou de samaritains, a précisé Mme Cytryn-Silverman. Les musulmans ne détruisaient pas les maisons de prière des autres, mais s’intégraient dans les sociétés dont ils étaient maintenant les dirigeants.

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
mosquée, islam, archéologie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook