Sci-tech
URL courte
Par
3129
S'abonner

Afin de mieux protéger contre les accès frauduleux, WhatsApp a l’intention de demander les informations biométriques des utilisateurs qui se connectent sur l’application Web ou PC, d’après le site spécialisé Endgadget. Seule l’utilisation de l’empreinte digitale ou de la reconnaissance faciale par smartphone permettra d’accéder à ces versions.

L’application de messagerie WhatsApp compte prochainement renforcer sa sécurité en imposant à ses utilisateurs sur navigateur ou ordinateur de prouver leur identité via leur téléphone. Une mesure visant à empêcher une tierce personne d’avoir accès à votre compte sans votre permission, indique le site Endgadget.

L’utilisateur qui souhaite se connecter sur la version Web ou PC de l’application sera invité à s’identifier via son empreinte digitale ou la reconnaissance faciale de son smartphone avant de le relier à l’ordinateur via un QR code. Le propriétaire d’un compte WhatsApp sera à chaque fois prévenu par notification en cas de connexion sur un autre appareil, que ce soit sur la version par navigateur ou sur ordinateur.

Concernant les appareils qui ne disposent pas de ces options, WhatsApp pourrait demander un code de déverrouillage, avance le site 01net. L’entreprise détenue par Facebook compte également introduire cette année de nouvelles fonctionnalités pour ces deux versions, poursuit Endgadget.

Partage des données

L’introduction de cette mesure ne permettra pas à l’application d’avoir accès aux données biométriques, puisque le processus se fait via le système d’exploitation du téléphone. WhatsApp avait déjà provoqué un tollé en modifiant ses conditions d’utilisation, suscitant des craintes quant aux partages des données avec Facebook.

Alors que de nombreux utilisateurs de WhatsApp se sont tournés vers ses concurrents Signal et Telegram, l’entreprise a pris la décision de repousser au 15 mai la modification de ces nouvelles conditions.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Documentaire sur Jeanne d'Arc censuré: la polémique gagne l'Assemblée nationale – vidéo
Tags:
reconnaissance faciale, sécurité, authentification, biométrie, WhatsApp
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook