Sci-tech
URL courte
Par
268
S'abonner

L’iceberg A-68, qui fut le plus gros du monde, n’en finit plus de rétrécir, indique l’US National Ice Center. Il s’est de nouveau disloqué et continue sa dérive dans l’Atlantique Sud.

L’iceberg A-68 poursuit sa désintégration et a de nouveau subi une fracture conséquente, rapporte un communiqué de l’US National Ice Center (USNIC). La cartographe Laura Gerish, première à avoir repéré cette nouvelle fissure, a partagé des images satellite sur Twitter.

Le morceau sur le point de se détacher, baptisé A-68G mesure environ 53 kilomètres sur son axe le plus long et plus de 18 kilomètres sur le plus large. Si cette portion venait à se décoller d’un seul tenant, elle serait assez importante pour prétendre à son propre nom.

Dérive et agonie

Ce n’est pas la première désagrégation que subit l’A-68 depuis son «vêlage» de l’Antarctique, en 2017. À l’époque, le bloc de glace était considéré comme le plus gros iceberg du monde, et mesurait 5.800 km2, soit plus de sept fois la taille du Grand Paris.

Mais il s’est disloqué au fil de sa course, sa faible épaisseur le rendant vulnérable aux courants et températures plus chaudes de l’Atlantique Sud. Il avait déjà perdu un important morceau de 175 km2 en avril.

Ce qui reste de l’iceberg mère, renommé A-68a dérive encore aujourd’hui au large des côtes argentines. Il s’est ainsi rapproché dangereusement des îles Sandwich, en particulier de la Géorgie du Sud. Une expédition scientifique, prévue pour étudier l’iceberg et y placer des véhicules autonomes avait été annoncée mi-décembre, mais cette nouvelle fracture pourrait en compromettre l’objet, rapporte la BBC.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
nature, Antarctique, Atlantique Sud, iceberg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook