Sci-tech
URL courte
Par
3113
S'abonner

Depuis le 1er février, Facebook demande à ses utilisateurs sur iPhone leur permission de suivre leur activité sur les sites Web afin de leur fournir des publicités ciblées. Le réseau social le fait avant qu’Apple ne pose cette question au printemps mais en l’encadrant différemment suite à une nouvelle mise à jour.

«Autoriser Facebook à utiliser votre activité sur des applications et des sites tiers?». Cette question va être posée petit à petit à tous les utilisateurs de Facebook et d’Instagram sur iPhone au cours des semaines à venir en lien avec la nouvelle mise à jour d’iOS, prévient Apple.

«Nous croyons que les utilisateurs devraient avoir le choix entre les données recueillies à leur sujet et leur utilisation. Facebook peut continuer à suivre les utilisateurs à travers les applications et les sites Web comme auparavant, App Tracking Transparency dans iOS 14 exigera juste qu'ils demandent votre permission d'abord», a écrit le directeur général d’Apple sur Twitter quand cette nouveauté de la nouvelle mise à jour a été annoncée.

La mise à jour d'iOS 14, qui n'a pas encore été déployée pour les iPhone et les iPad, exigera des développeurs d'applications comme Facebook de montrer aux utilisateurs un message demandant la permission de les suivre à travers les applications et les sites Web. Si les utilisateurs rejettent la demande, il sera plus difficile pour Facebook de montrer à ces personnes des publicités ciblées, qui constituent la majeure partie des revenus de l'entreprise.

Facebook teste donc sa propre invitation qui apparaîtra avant que les utilisateurs ne voient celle d'Apple. Elle demande ce type d’autorisation, mais les présente comme un moyen d’obtenir des annonces qui sont plus personnalisées et qui soutient les entreprises qui comptent sur des annonces pour atteindre les clients. Dans le cadre de ce test, Facebook a commencé à montrer à certains utilisateurs depuis lundi 1er février ces messages, expliquant pourquoi il veut suivre leur activité et leur demandant de donner leur accord.

Deux arguments

Le géant des réseaux sociaux avancent deux raisons principales pour convaincre ses utilisateurs d’accepter ce ciblage à des fins publicitaires. Tout d’abord, il souligne que quand un utilisateur le refuse, il verra tout de même les publicités sauf qu’elles seront moins adaptées à ses intérêts et recherches. En outre, Facebook évoque les entreprises qui vivent grâce aux espaces publicitaires ciblés et qui sont des partenaires du réseau social.

«Nous fournirons des mises à jour et des ressources supplémentaires pour soutenir la publicité des entreprises sur notre plateforme dès qu'elles seront disponibles», a promis Facebook sur son blog.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
iPhone, Apple, publicité, données, Facebook
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook