Sci-tech
URL courte
Par
161
S'abonner

Les particules d’iode présentes dans l’atmosphère terrestre sont parmi les responsables de la fonte accélérée des glaces arctiques, selon l’étude d’une équipe de chercheurs internationale.

Des chercheurs impliqués dans le projet international CLOUD (Cosmics Leaving OUtdoor Droplets) ont établi que la formation de nuages contenant de l’iode au-dessus de l’océan Arctique contribuait à la fonte accélérée des glaces dans la zone.

Leur étude publiée dans la revue Science part du principe que tous les nuages dans l’atmosphère terrestre sont composés d’aérosols qui se forment lorsque la vapeur d’eau se joint aux particules présentes dans l’air. Les scientifiques ont établi que des composés d’iode jouent un rôle important dans la formation d’aérosols dans l’atmosphère.

Un cercle vicieux

L’apparition plus rapide de particules d’iode génère un nombre plus important de nuages, qui à leur tour accélèrent la fonte des glaces, expliquent les chercheurs.

Les émissions mondiales d’iode ayant triplé au cours des 70 dernières années, les auteurs de l’étude redoutent une augmentation mutuelle de la fonte des glaces et de la formation de nuages, ce qui pourrait propulser le réchauffement dans l’Arctique et l’Antarctique.

«Il est probable qu’un cercle vicieux ait déjà commencé: la fonte de la banquise augmente la surface de l’eau, et plus d’iode est ainsi libéré dans l’atmosphère. Cela augmente le nombre de particules d’aérosol qui forment des nuages, et ceux-ci chauffent davantage les pôles», explique l’un des auteurs de l’étude, le professeur Joachim Curtius de l’université Goethe de Francfort-sur-le-Main.

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Un policier renversé et projeté au sol après avoir voulu contrôler un individu à motocross à Lyon
Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Tags:
iode, réchauffement climatique, fonte des glaces, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook