Sci-tech
URL courte
Par
0 123
S'abonner

Des chercheurs français ont réussi à reconstituer le son d’un instrument de musique datant du Paléolithique. La plus ancienne conque musicale retrouvée en Europe, vieille de 18.000 ans, est conservée à Toulouse.

Le mystère d’une coquille découverte il y a près de 80 ans dans la grotte de Marsoulas (Pyrénées) a finalement été percé par une équipe de recherche pluridisciplinaire du CNRS, du Muséum de Toulouse, de l’université Toulouse-Jean Jaurès et du musée du quai Branly-Jacques-Chirac. Les technologies de pointe ont permis d’établir qu’il s’agit d’un instrument à vent vieux de 18.000 ans, soit le plus ancien de ce type.

​Les scientifiques ont formulé leurs conclusions dans une étude publiée dans la revue Science Advances.

La pointe de la coquille, découverte en 1931, est cassée. Une cassure de 3,5 cm de diamètre qui n’est pas accidentelle, note le CNRS sur son site. L’ouverture faite à l’autre extrémité du coquillage présente également des traces de retouches. Une tomographie a aussi montré que l’une des spires intérieures est perforée. Un pigment rouge, caractéristique de la grotte de Marsoulas, décore l’artefact, ce qui démontre son statut symbolique.

Écouter des sons «préhistoriques»

La grotte ornée, découverte en 1897, date des débuts de la culture magdalénienne (entre 21.000 et 14.000 ans avant le présent). Celle-ci se caractérise notamment par le travail des os et des bois animaux. Les grottes d’Altamira et de Lascaux en sont les témoignages les plus célèbres, explique le CNRS.

Avec l’aide d’un corniste, les scientifiques ont réussi à produire trois sons proches des notes, do, do dièse et ré. Il est désormais possible de les écouter.

L’ouverture de la coquille étant recouverte d’un enduit organique, les chercheurs supposent que l’instrument avait un embout. Grâce à l’impression 3D, une copie conforme de la conque a été créée.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
France, histoire, archéologie, coquillages
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook