Sci-tech
URL courte
Par
7122
S'abonner

Une épidémie de peste a pu sévir en Sibérie au quatrième millénaire avant notre ère, suggère une équipe de chercheurs. Cette théorie est due à la découverte de traces d’une bactérie responsable de cette maladie dans les restes de deux personnes ayant vécu à cette époque.

Le plus ancien des cas connus dans le monde d'infection humaine par un bacille de peste a été identifié par une équipe scientifique internationale assisté d'un chercheur de l'Université fédérale de Sibérie, rapporte le service de presse de l’établissement dans un communiqué. Ce cas date du quatrième millénaire avant notre ère, précise la source.

Les spécialistes ont examiné le génome de 40 personnes ayant vécu entre il y a 16.900 et 550 ans en Asie du Nord-Est. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Science Advances.

Des preuves «irréfutables»

Selon le communiqué, des traces de la présence de l'agent causal de la peste, le bacille de la peste (Yersinia pestis), ont été découvertes dans l'une des régions les plus septentrionales du globe grâce à l'analyse des restes de deux personnes qui ont vécu à l'âge du bronze dans la région du lac Baïkal et de la rivière Kolyma.

Des «preuves irréfutables» étaient présentes dans une plaque dentaire examinée par les spécialistes. Les restes de l’une de ces deux personnes touchées par la maladie dataient, selon les chercheurs, du quatrième millénaire avant notre ère. Ils suggèrent que pendant cette période une épidémie de peste a pu se propager en Sibérie.

«Le deuxième cas, enregistré sur les restes d'un homme de la région de Kolyma, s'est produit un peu plus tard. À cet égard, on peut supposer qu'à cette époque, une épidémie a pu faire rage en Sibérie, mais d'autres découvertes seront nécessaires pour établir ce fait avec précision», a déclaré Pavel Mandryki, professeur à la chaire d'histoire universelle de l’Université fédérale de Sibérie.

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
«Les croisades reprendront»: un centre culturel musulman tagué à Rennes - photos
Tags:
chercheurs, pandémie, peste, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook