Sci-tech
URL courte
Par
692053
S'abonner

Fondant leurs recherches sur des observations, une équipe internationale de chercheurs a constaté que la circulation méridionale atlantique, dont le Gulf Stream est un des éléments clés, s’est considérablement ralentie. Le changement climatique est mis en cause.

En l’espace d’un siècle, la circulation méridionale atlantique - système de courants océaniques dans l’Atlantique qui a son rôle dans le climat global - a connu un ralentissement sans précédent, estiment des chercheurs. Dans leur étude parue dans Nature Geoscience, ils soulignent que le Gulf Stream, qui charrie des eaux chaudes depuis la partie tropicale de l'océan Atlantique jusqu'aux côtes européennes, est plus faible que jamais au cours des 1.000 dernières années.

Ce système est responsable du climat tempéré en Europe du Nord-Ouest. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) avait déjà fait savoir dans un rapport spécial paru en 2019 que la circulation méridionale atlantique s’était affaiblie par rapport aux années 1850-1900. Depuis, des scientifiques allemands, britanniques et irlandais ont décidé d’évaluer le niveau de ce ralentissement à long terme. Les observations directes de cette circulation ne remontant qu’à l’année 2004, les chercheurs ont eu recours aux données obliques -anneaux de croissance des arbres, coraux et sédiments océaniques, ainsi qu’à d’autres sources d’information, comme des journaux de bord de navires.

«Pour la première fois, nous avons réuni plusieurs études antérieures et avons établi qu’elles livrent une image conséquente de l’évolution de la circulation méridionale atlantique au cours des 1.600 dernières années», exposele directeur de la recherche, Stefan Rahmstrog, dans un communiqué de l'Institut de recherche de Potsdam sur les effets du changement climatique. Les résultats ont démontré que la situation a été assez stable jusqu’à la fin du XIXe siècle. Vers 1850, les courants océaniques ont commencé à s’affaiblir, et un siècle plus tard ce ralentissement s’est intensifié.

Le réchauffement climatique pointé

Le système des courants dans l’Atlantique repose sur la différence de densité des eaux marines: l’eau tiède et salée se dirige du sud vers le nord où elle se refroidit et devient en conséquence plus lourde, descendant dans les profondeurs de l’océan pour ensuite regagner le sud. Or, le réchauffement climatique perturbe ce mécanisme: l’augmentation des précipitations et l’accélération de la fonte de l'inlandsis du Groenland rajoutent de l’eau douce au Gulf Stream, ce qui réduit sa densité. Moins d’eau descend en outre dans les profondeurs et la circulation méridionale atlantique s’affaiblit.

Des recherches antérieures de Rahmstrog et de ses collègues ont démontré que la circulation s’est affaiblie de 15% environ, et ce depuis la moitié du siècle passé. Les scientifiques disposent désormais de preuves que le ralentissement constaté au XXe siècle n’a pas connu de précédent au cours du dernier millénaire.

Ils notent que l’affaiblissement ultérieur peut signifier un changement du climat en Europe: une chaleur plus intense et la diminution des précipitations en été et des événements météorologiques extrêmes plus fréquents en hiver.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
climat, Gulf Stream
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook