Sci-tech
URL courte
Par
0 64
S'abonner

Des scientifiques ont déclaré que le dinosaure découvert en Argentine semblait être le plus ancien titanosaure jamais découvert. Il vivait au début du Crétacé sur le territoire actuel de la Patagonie il y a environ 140 millions d'années.

Le titanosaure découvert en 2014 en Patagonie a été identifié comme étant le dinosaure le plus ancien au monde, selon les estimations des archéologues publiées dans la revue Ameghiniana.

Il a été baptisé Ninjatitan zapatai. Atteignant les 20 mètres de long, il a été découvert dans la province de Neuquen au sud-ouest de l'Argentine. Selon les scientifiques, les fossiles appartiennent non seulement au plus grand dinosaure de tous les temps mais aussi au plus ancien exhumé à ce jour.

Originaires du début du Crétacé

«L'importance principale du Ninjatitan zapatai, au-delà du fait que c’est une nouvelle espèce de titanosaure, est qu'il s'agit du premier référencement mondial pour ce groupe», a déclaré le Dr Pablo Ariel Gallina, paléontologue à la Fundación Azara de l'Université de La Maimónides. «Cette découverte est également très importante pour la connaissance de l'histoire évolutive des sauropodes, car les archives fossiles de l'époque du Crétacé inférieur, il y a environ 140 millions d'années, sont vraiment très rares dans le monde.»

Les os du Ninjatitan zapatai datent de 140 millions d'années, ce qui prouve que les titanosaures sont originaires du début du Crétacé, stipulent les archéologues. Jusqu'à présent, la science ne connaissait que des dinosaures de plus de 120 millions d'années.

Une étude publiée dans la revue Ameghiniana renforce l'idée qu’ils sont originaires de l'ancien supercontinent du Gondwana.

Lire aussi:

«On n’a pas été écouté»: un réanimateur fait la leçon à Jean Castex
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Tags:
dinosaures, Argentine, chercheurs
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook