Sci-tech
URL courte
Par
2193
S'abonner

Plusieurs experts chinois se sont exprimés dans le Global Times sur le prochain projet spatial du pays: une mission lunaire habitée. Les études de faisabilité de la prochaine génération de fusées sont presque terminées.

L’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) prévoit déjà une nouvelle génération de fusées en vue d’envoyer une mission habitée sur la Lune d’ici 2030, rapporte le Global Times lundi 1er mars. L’engin sera capable de transporter une charge utile de 100 tonnes, soit quatre fois plus que Longue Marche-5 (ou Chang Zheng-5), la fusée chinoise la plus puissante actuellement.

«Nous travaillons au lancement de travaux de recherche sur le lanceur lourd dans le cadre du 14e plan quinquennal (2021-2025)», a déclaré Luan Enje, ancien directeur de la CNSA.

Les études de faisabilité de ce modèle de fusées sont pratiquement terminées. Il attend désormais l’approbation des autorités.

Un autre expert resté anonyme a indiqué que cette approbation devrait se faire dans les deux prochaines années si Pékin veut espérer atteindre ses objectifs. Il avait déjà fallu 10 ans pour concevoir Longue Marche-5 une fois que son étude avait été approuvée, rappelle-t-il.

Puissance spatiale

Bien qu’aucun nom n’ait été révélé, les spécialistes contactés par le tabloïd chinois spéculent sur Longue Marche-9. Un modèle qui «propulsera l’avancement de l’industrie spatiale chinoise», avance auprès du média Song Zhongping, observateur de l’espace apparaissant régulièrement à la télévision nationale.

Après la domination des Russes et des Américains dans ce domaine, la Chine cherche à devenir une puissance spatiale d’ici 2030 via cet objectif de mission lunaire habitée. La supposée fusée Longue Marche-9 devrait permettre de le concrétiser, en plus de construire une base de recherche et une centrale électrique sur le satellite terrestre. Elle pourra également servir à une future mission habitée sur Mars. Un premier lancement est prévu en 2028.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
Administration spatiale nationale chinoise (CNSA), Chine, lanceur, fusée, Changzheng 5 (Longue Marche 5)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook