Sci-tech
URL courte
Par
161420
S'abonner

Les régions littorales sont confrontées à une importante élévation du niveau de la mer depuis 20 ans, selon une étude. L’affaissement des sols est également en cause, selon des scientifiques britanniques.

Les littoraux du monde entier sont confrontés à une montée importante du niveau de la mer, qui pourrait avoir un impact plus grave que celui prévu par les spécialistes du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), rapporte un communiqué de l’université d’East Anglia.

Des chercheurs britanniques ont en effet pour la première fois analysé la montée globale du niveau des mers, couplée à des mesures sur l’affaissement des terres. Leur étude est publiée dans la revue Nature Climate Change.

D’après ces travaux, les littoraux ont vu une élévation moyenne du niveau de la mer de 7,8 à 9,9 mm par an au cours des 20 dernières années, contre une élévation moyenne mondiale de 2,6 mm par an. Une situation qui pourrait avoir des conséquences plus graves que celles entrevues jusqu’alors.

«Nous avons constaté que les populations côtières vivent avec une élévation du niveau de la mer de trois à quatre fois supérieure à la moyenne mondiale et que les impacts de cette élévation aujourd'hui sont beaucoup plus importants que les chiffres mondiaux rapportés par le GIEC», explique dans un communiqué Robert Nicholls, auteur principal de l’étude.

Affaissement des sols

Si les chercheurs alertent sur une montée des eaux due aux hausses des températures et à la fonte des glaciers, ils mettent aussi l’accent sur un affaissement des sols dans les régions littorales. 58% de la population côtière mondiale vit ainsi dans des deltas où la terre s’affaisse, et 1% seulement dans des zones où elle s’élève.

Cet affaissement dans les deltas est dû aux pompages des eaux souterraines, à l’extraction pétrolière et minière, ou à la construction de barrages qui empêchent le réapprovisionnement en sédiment, précisent les scientifiques.

La situation est notamment sensible en Asie du Sud et de l’Est, la région comptant de nombreux deltas et plaines inondables côtières. Ces régions regroupent en outre 70% de la population côtière mondiale, qui vit souvent dans de grandes mégapoles. Les chercheurs citent l’exemple de la ville de Tokyo qui a connu un affaissement de quatre mètres au cours du XXe siècle. Shanghai, Bangkok et Jakarta se sont aussi enfoncées de deux à trois mètres.

En 2019, le gouvernement indonésien avait d’ailleurs annoncé le transfert de la capitale dans une autre ville, sur l’île de Bornéo, Jakarta étant confrontée à la montée des eaux et à des inondations courantes.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
Jakarta, Tokyo, montée des océans, réchauffement climatique, écologie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook