Sci-tech
URL courte
Par
2154
S'abonner

Menées à l’aide du télescope Hubble, les dernières observations de cette planète lointaine montrent la présence d’une nouvelle atmosphère qui succède à celle initiale perdue à cause de la chaleur de son étoile hôte.

Découverte en 2015 à une distance de 41 années-lumière, cette planète intrigue depuis des astronomes en raison de sa ressemblance avec la Terre. Après avoir analysé les images récemment obtenues par le télescope Hubble, les scientifiques suggèrent désormais que ce corps céleste, baptisé GJ 1132 b, ait perdu à une époque très lointaine son atmosphère, mais en a gagné une seconde grâce à l'activité volcanique.

Dans un communiqué, la NASA décrit cette «atmosphère secondaire» comme composée d'hydrogène moléculaire, de cyanure d'hydrogène et de méthane. Ils font également état de la présence d’une brume d’hydrogène qui ressemble au smog sur la Terre.

Les scientifiques pensent qu’il s’agit de l'hydrogène de l'atmosphère d'origine qui a été absorbé dans le manteau de magma fondu de la planète après qu’elle s’est réchauffée sous l’influence du rayonnement intense de la jeune étoile chaude qu'elle orbite.

«Donc vous avez ce mécanisme où vous pouvez faire cuire l'atmosphère au cours des 100 premiers millions d'années, puis les choses se calment. Et si vous pouvez régénérer l'atmosphère, peut-être que vous pouvez la garder», explique Mark Swain du Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Un jumeau de la Terre?

À certains égards, GJ 1132 b ressemble beaucoup à la Terre. Les deux planètes ont une densité et une taille similaire, tout comme leurs âges, d'environ 4,5 milliards d'années. De plus, les deux ont commencé avec une atmosphère dominée par l'hydrogène, et toutes deux étaient chaudes avant de se refroidir. Les travaux de l'équipe évoquent même que GJ 1132 b et la Terre aient pu avoir une pression atmosphérique similaire à la surface.

Cependant, les planètes ont des histoires de formation profondément différentes. La Terre a une orbite à une distance confortable de notre Soleil, alors que GJ 1132 b est si proche de son étoile qu'elle l’orbite autour d’elle une fois par jour et demi. Les chercheurs estiment que cette proximité permet à la planète de maintenir le manteau suffisamment chaud pour rester liquide et alimenter le volcanisme.

Cela se produit en raison de l’orbite elliptique de la planète. Ce sont notamment les forces de marée qui déforment la planète, ce qui arrive aussi à Io, une lune de Jupiter qui a une activité volcanique continue en raison de l’influence gravitationnelle de sa planète et des lunes joviennes voisines.

De toute évidence, la croûte de la planète est extrêmement fine, peut-être seulement des centaines de mètres d'épaisseur. C'est pourquoi il n’y a pas de montagne volcanique. Sa surface plane ressemble à une coquille d'œuf couverte de fissures à travers lesquelles de l'hydrogène et d'autres gaz se libèrent dans l’atmosphère.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
NASA, exoplanète, planète, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook