Sci-tech
URL courte
Par
368
S'abonner

Un phénomène céleste, baptisé lumière zodiacale, qui ressemble à une aube et que les Terriens peuvent observer parfois dans le ciel de leur planète, serait provoqué par les poussières martiennes, supposent désormais les scientifiques. Ils ont fait cette découverte par hasard grâce à la sonde Juno, lancée pour une étude de Jupiter, explique la NASA.

Le mystérieux rayonnement qui peut être observé dans le ciel peu de temps après le coucher du Soleil ou avant son lever apparaît grâce à des particules de poussière de Mars, révèle la NASA. L’agence a pu comprendre cela grâce à l'engin spatial Juno, lancé il y a 10 ans pour étudier Jupiter. Les astronomes ont publiés leurs découvertes dans un article final le 9 mars dans la revue Journal of Geophysical Research: Planets.

Le phénomène, connu sous le nom de lumière zodiacale, a connu diverses tentatives d’explications. L’une d’entre elles postulait que les aurores apparaissaient dans le ciel lorsque les petites particules de poussière des astéroïdes et des comètes se dissipaient dans la lumière solaire.

L’explication

Au cours de son voyage vers Jupiter, Juno a reçu des particules de poussière «bombardant» ses panneaux solaires à 16.000 km/h. Les chercheurs ont remarqué que les grands panneaux solaires de la sonde disposent d’une zone de collecte mille fois plus grande que la plupart des détecteurs de poussière. En recréant la trajectoire de ces particules, les scientifiques ont découvert qu'elles circulaient autour du Soleil à environ 2 unités astronomiques de longueur. Ils ont observé en outre que le nuage de poussière se terminait aux environs de la Terre parce que sa gravité aspire toute la poussière qui s’en approche.

«Je n’ai jamais pensé que nous cherchions de la poussière interplanétaire», a réagi John Leif Jorgensen, professeur à l’université technique du Danemark, suite à cette découverte inopinée.

À la même distance du Soleil se trouve Mars, donc il est logique que ce soit lui, plutôt que d’hypothétiques astéroïdes ou comètes, qui soit la source de la poussière qui atteint la Terre.

Pourtant, les scientifiques ne savent pas encore comment les particules réussissent à surmonter la gravité martienne pour s'échapper dans l'espace.

Avantages de l’étude de la poussière cosmique

Entretemps, les chercheurs anticipent que la compréhension de la vraie distribution et de la densité de particules de poussière dans le système solaire aidera des ingénieurs à concevoir le matériau de vaisseau spatial le plus résistant aux impacts.

De plus, la connaissance de la présence et de la quantité précise de poussière peut aussi aider à créer des trajectoires de vol pour un futur vaisseau spatial afin d’éviter la zone à plus haute concentration de particules.

Juno lancée en 2011

La sonde Juno est une mission spatiale de la NASA lancée en 2011 qui a pour objectif l'étude de la planète Jupiter, de sa structure ainsi que de son mode de formation, largement inconnus au moment du lancement de la mission.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Terre, univers, Mars
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook