Sci-tech
URL courte
Par
21415
S'abonner

Pour la première fois depuis un demi-siècle après le Concorde, un avion supersonique devrait sillonner les cieux. La société Aerion promet de relier «deux points quelconques de notre planète en trois heures», tout en améliorant l'efficacité des avions et en réduisant l'impact environnemental du vol supersonique.

Le constructeur aéronautique américain Aerion, basé en Floride, a présenté le 29 mars son avion supersonique commercial Mach 4+ baptisé Aerion AS3. Il devrait relier Los Angeles à Tokyo en 2,5 heures d’ici la fin de la décennie, expose la société dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

L’engin serait capable de transporter 50 passagers à une distance de 7.000 milles nautiques (près de 13.000 kilomètres). «Notre objectif est de construire un avenir où l'humanité peut voyager entre deux points quelconques de notre planète en trois heures», déclare Aerion.

«Nous devons repousser les limites du possible», a ajouté Tom Vice, PDG de l’entreprise, cité par CNN.

​C'est entre Mach 3 et Mach 5, soit de 2.300 à 3.800 miles par heure ou 3.700 à 6.200 km/h, qu’il entend voir voler ses avions. Une vitesse jusqu'à sept fois supérieure à celle d’un avion de ligne longue distance.

Outre l'AS3, deuxième avion révélé dans la famille des jets d'Aerion, la société est en train de concevoir des avions supersoniques hybrides électriques.

Une première depuis 50 ans?

L'AS2, qui promet de couvrir la distance séparant New York de Londres en 4,5 heures, pourrait devenir le premier avion de passagers supersonique à entrer en service commercial depuis 50 ans. Il suivrait ainsi les pas du Tupolev Tu-144, avion de ligne supersonique quadriréacteur développé en URSS qui, avec le Concorde franco-britannique, sont les seuls avions civils supersoniques à avoir atteint le stade de la production.

C'est en décembre 1975 que l’appareil russe est entré en service, suivi du Concorde en 1976. Le dernier avion à réaction supersonique à voler dans le ciel a été le Concorde, dont les vols commerciaux prirent fin en 2003. Il consommait en effet trop de carburant, impactant trop négativement l’environnement, faisait trop de bruit et était trop coûteux à exploiter.

Les performances promises

Le lancement de la production de l'AS2 est prévu en 2023, son premier vol pour 2024. La société envisage de le mettre sur le marché en 2026.

«Nous devions concevoir un avion incroyablement efficace avec une consommation de carburant la plus faible possible. Nous avons donc passé 10 ans à réfléchir à une aérodynamique avancée et des moteurs économes en carburant», détaille M.Vice. Quant au bruit, le nouvel engin sera aussi silencieux que les autres avions, assure la société.

Cherchant à être le premier à remplacer le Concorde, Aerion rivalise notamment avec la startup Boom Technology Inc. qui a déjà dévoilé fin 2020 son futur prototype XB-1 lequel devrait voler au troisième trimestre de 2021.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
États-Unis, avions, Aerion, avion supersonique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook