Sci-tech
URL courte
Par
Exploration de Mars par le rover Perseverance (24)
0 61
S'abonner

La sonde InSight, en mission sur Mars depuis fin 2018, a enregistré une reprise de l’activité sismique sur la planète rouge, a fait savoir l’agence spatiale américaine.

Deux importantes secousses ont été enregistrées par la sonde martienne InSight de la NASA qui est en train d’écouter le sous-sol de la planète rouge en quête de ses «battements de cœur».

Selon ses informations, la sonde a détecté deux puissants tremblements de magnitude 3,3 et 3,1 dans la zone des fosses de Cerbère durant le mois de mars.

Depuis son déploiement sur la surface de Mars, InSight a eu le temps d’enregistrer deux types de séismes: les premiers sont similaires à ceux qui ont lieu sur la Terre, les seconds à ceux qui se produisent sur la Lune. Selon Taichi Kawamura de l’Institut de physique du globe de Paris, qui a développé le sismographe installé sur la sonde, les quatre séismes les plus forts enregistrés sur Mars étaient identiques à ceux terrestres.

Au total, la sonde a enregistré près de 500 secousses depuis le début de sa mission martienne.

La planète «respire»

Les tremblements de Mars capturés par InSight sont les premières secousses enregistrées sur un autre objet céleste que la Terre et la Lune. En octobre 2019, la NASA avait déjà mis en ligne deux fichiers permettant d’écouter Mars trembler grâce à la technologie de «sonorisation»:

InSight est en train de scruter le sous-sol de Mars en quête de ses «battements de cœur», car la planète rouge n’est pas morte, elle «respire» encore, explique le CNES (Centre national d’études spatiales). Les enregistrements réalisés par la sonde donnent aux chercheurs de précieuses informations sur la croûte martienne.

Selon le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, cette dernière est sans doute comparable à «un mélange de la croûte de la Terre et de celle de la Lune». Les équipes gérant le sismomètre entendent un jour découvrir la composition complète du sous-sol martien, notamment du noyau.

Les sons des vents martiens

En mars, des séquences audio inédites en provenance de l’autre rover martien de la NASA, Perseverance, ont été mises en ligne. Ces enregistrements ont été réalisés par SuperCam, une partie du rover développée conjointement par les équipes françaises de recherche de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP) et le Los Alamos National Laboratory (LANL) au Nouveau-Mexique.

La SuperCam est l’un des cinq principaux outils embarqués par Perseverance. Outre capturer des sons et des images, elle permet d’analyser la composition chimique des sols, notamment grâce à son laser, dans l’objectif de retrouver d’anciennes traces de vie sur la planète rouge.

Dossier:
Exploration de Mars par le rover Perseverance (24)

Lire aussi:

Édouard Philippe «porte tout l'échec» du début de quinquennat selon le président des Républicains
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Tags:
secousse, Mars, NASA, Centre national d'études spatiales (CNES)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook