Sci-tech
URL courte
Par
5295
S'abonner

La sonde lunaire chinoise Chang’e-6, dont le lancement est prévu pour 2024, sera munie d’équipements français et russes, a fait savoir le concepteur responsable du projet.

La Chine lancera sa nouvelle sonde lunaire en 2024, a annoncé le concepteur en chef de la troisième phase du programme Hu Hao cité par l’agence Chine nouvelle.

Selon l’ingénieur, la sonde Chang’e-6 portera à son bord des équipements français, suédois, russes et italiens. L’engin aura pour mission de collecter des échantillons dans le bassin Pôle Sud-Aitken, sur la face cachée de la Lune.

Le prédécesseur de Chang’e-6, Chang’e-5, avait été lancé par la Chine en 2020 et avait ramené 1.731 grammes d’échantillons lunaires, un succès inédit depuis les années 1970.

Quant à la nouvelle mission, M.Hu n’a pas fourni de détail concernant les équipements étrangers à bord de la sonde. Il a toutefois rappelé que les missions Chang’e-6, Chang’e-7 et Chang’e-8 devaient jeter les bases de la construction d’un prototype de station de recherche scientifique sur la Lune d’ici 2030.

Pékin à la conquête de l’espace

La Chine déploie ces dernières années d’importants efforts en vue de s’imposer en tant que puissance spatiale. Ainsi, le 10 février dernier, elle a satellisé la sonde Tianwen-1 autour de Mars, quelques heures après l’orbiteur émirati Al-Amal et avant l’atterrissage du rover Perseverance de la NASA.

Entre mai et juin prochains, Tianwen-1 devrait larguer un atterrisseur ainsi qu’un véhicule motorisé à la surface de la planète rouge. Jusqu’à présent, seuls les États-Unis sont parvenus à accomplir une telle prouesse technologique.

Vers une station lunaire

En mars dernier, Pékin et Moscou ont annoncé qu’ils projetaient de construire ensemble une station «à la surface ou en orbite» de la Lune. Les deux parties assurent que leur projet, dont le calendrier n’a pour le moment pas été précisé, sera ouvert à «tous les pays intéressés et partenaires internationaux».

Fin mars, la Chine a envoyé un nouveau satellite d’observation de la Terre depuis le Centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le nord-ouest du pays, à bord d’une fusée Longue Marche 4C. L’appareil sera utilisé dans les études de terrain, la planification urbaine, la conception du réseau routier ainsi que pour les secours en cas de catastrophe.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
France, Russie, espace, Lune, Chine, Chang'e 5
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook