Sci-tech
URL courte
Par
7268
S'abonner

Les scientifiques de la National Geographic Society ont officialisé l’existence d’un cinquième océan sur la planète qui contourne l’Antarctique en le baptisant océan Austral. Ce nom qui ne date pas d’aujourd’hui et a déjà été utilisé par la communauté scientifique devient désormais un terme officiel.

Savez-vous où se trouve le cinquième océan de la planète? Les scientifiques ont reconnu que les eaux entourant le continent Antarctique, baptisé océan Austral depuis longtemps par la communauté scientifique, méritent d’être reconnues cinquième océan de la planète grâce à ses caractéristiques uniques qui le différencie des eaux des autres océans, fait savoir la National Geographic Society à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan le 8 juin.

L'organisation scientifique a été en charge de cartographier le ciel, les terres et les mers depuis 1915 et n’avait toujours reconnu que quatre océans.

Un océan pas comme les autres

Tandis que les océans Atlantique, Pacifique, Indien et Arctique sont plutôt contournés par des continents, l’une des particularités de ce nouvel océan est que c’est lui qui entoure le continent, l’Antarctique.

En outre, il s’agit du seul océan qui en touche trois autres et qui est défini par le courant circumpolaire antarctique. Les scientifiques estiment que le courant circumpolaire antarctique a été établi il y a environ 34 millions d'années, lorsque l'Antarctique s'est séparé de l'Amérique du Sud.

Qui plus est, l'air de l’océan Austral est plus froid et les glaciers sont plus bleus, ce qui le différencie encore plus des quatre autres.

Un débat qui ne date pas d’aujourd’hui

Les quatre océans connus sur Terre sont l’océan Atlantique, Pacifique, Indien et Arctique et ont été rejoints par l’océan Austral après son ajout par la National Geographic Society à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan. Toutefois, le nom de cet océan maintenant officiellement reconnu avait déjà émergé dans la presse et parmi les membres de la communauté scientifique dans le passé. Les discussions sur l’étendue d’eau, entourant le continent Antarctique et délimitée par un courant marin, ont été entamées il y a des années avant l’officialisation de ce 8 juin.

Le géographe Alex Tait de la National Geographic Society explique la non reconnaissance du nom officiel du cinquième océan par l’absence d’un consensus international.

«L'océan Austral est reconnu depuis longtemps par les scientifiques, mais comme il n'y a jamais eu d'accord à l'échelle internationale, nous ne l'avons jamais reconnu officiellement», précise-t-il.

L'Organisation hydrographique internationale (OHI) a accepté en 2000 le nom d’océan Austral, sans pour autant valider son existence.

En général, la National Geographic Society a suivi l'OHI sur les noms marins. Sans être directement responsable de leur détermination, l'OHI collabore avec le Groupe d'experts des Nations unies sur les noms géographiques (GENUNG) pour uniformiser les noms à l'échelle internationale. L'OHI a reconnu l'océan Austral dans ses directives de 1937, mais a abrogé cette désignation en 1953, citant la controverse. Elle est revenue sur la question depuis, mais n'a pas encore obtenu le plein accord de ses membres pour rétablir l'océan Austral.

La situation écologique dans le viseur

Une autre raison qui a poussé la National Geographic Society à reconnaître enfin cette zone comme un nouvel océan est la situation écologique.

Le changement intervient avec une initiative visant à préserver les océans, en concentrant la sensibilisation du public sur une région qui a particulièrement besoin de mettre l'accent sur sa protection.

«Nous l'avons toujours étiqueté, mais nous l'avons étiqueté légèrement différemment [des autres océans, ndlr]. Ce changement franchissait la dernière étape et disait que nous voulions le reconnaître en raison de sa séparation écologique», a ajouté Alex Tait.

Comme tous les autres, l’océan Austral est également menacé par le changement climatique.

«Je pense que l'un des impacts les plus importants est l'éducation. Les élèves apprennent des informations sur le monde océanique à travers les océans que vous étudiez. Si vous n'incluez pas l'océan Austral, alors vous n'en apprenez pas ses particularités et son importance», a conclu Alex Tait.

Lire aussi:

Une figure des anti-restrictions trouve un «camp Covid secret» dans les Landes, la préfecture dément
Avant de vacciner une ministre, Olivier Véran fait une gaffe et se lance dans l’autodérision – vidéo
Pass sanitaire dans les transports: entrée en vigueur «entre le 7 et le 10 août»
Ce nouveau dispositif chinois censé faire accélérer avions et fusées hypersoniques
Tags:
science, océan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook