Sci-tech
URL courte
Par
0 814
S'abonner

Le nouveau directeur de la NASA Bill Nelson a déclaré qu’une station commerciale remplacerait la Station spatiale internationale après 2030, alors que les partenaires du projet de l’ISS se sont mis d’accord pour l'exploiter jusqu’en 2024.

Une station commerciale remplacera la Station spatiale internationale (ISS) en orbite circumterrestre après 2030, a déclaré ce mardi 15 juin Bill Nelson, directeur de l’agence spatiale américaine (NASA), lors de la conférence internationale sur l'exploration spatiale GLEX-2021 qui se déroule à Saint-Pétersbourg.

L’ISS cédera la place à «une station commerciale qui continuera à mener des expériences en orbite», a indiqué M.Nelson, rappelant qu’il avait toujours prôné l'extension de l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2030.

M.Nelson s’était exprimé en faveur du prolongement du fonctionnement de l’ISS le 21 avril, lors d’une audition du comité du Sénat américain pour le commerce, les sciences et les transports, selon les médias. Il avait alors noté que la station vieille de 23 ans pourrait être maintenue en service tant que cela ne mettrait pas en danger la sécurité de son équipage.

L’ISS, une station proche de sa retraite

Pour l’instant, les partenaires du projet ISS se sont mis d'accord pour poursuivre son exploitation jusqu'en 2024.

Le directeur de l’agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, avait précédemment annoncé que la Russie prévoyait de se retirer progressivement de l’ISS vers 2025 en raison de la détérioration des équipements à son bord et de l’impossibilité de remplacer ses modules actuels.

Le commandant de bord du segment russe de l’ISS, Vladimir Soloviev, avait indiqué en octobre 2020 que des spécialistes s’attendaient à «une avalanche de défaillances» à bord de la station orbitale après 2025.

En 2017, Vladimir Solntsev, directeur général de la société de construction spatiale russe RKK Energuia, avait déjà estimé qu'il serait opportun de clôturer le projet ISS en 2024, 26 ans après la mise en exploitation du premier module, le bloc Zaria.

Une ou plusieurs stations spatiales en cours de création

En avril, M.Rogozine a déclaré que les travaux de construction du premier module de la future station orbitale russe étaient déjà en cours. Cette nouvelle partie devrait être mise en orbite d’ici 2025.

Dans une interview accordée début juin au journal russe Komsomolskaïa Pravda, le directeur de Roscosmos a expliqué que la future station nationale pourrait «rester en orbite presque éternellement» puisqu’elle serait composée de modules remplaçables au fur et à mesure de leur vieillissement. Selon lui, cette infrastructure pourrait aussi accueillir les astronautes d’autres pays tout en restant nationale.

En mars dernier, la Russie et la Chine ont en outre annoncé leur intention de créer ensemble une station «à la surface ou en orbite» de la Lune. Le projet sera ouvert à tous les pays intéressés et partenaires internationaux.

Lire aussi:

Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Tags:
ISS, Bill Nelson, NASA, station spatiale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook