Sci-tech
URL courte
Par
10123
S'abonner

La compagnie aérienne Cathay Pacific collabore avec Airbus pour introduire des vols long-courriers à "équipage réduit" avec un seul pilote dans le cockpit pendant la majeure partie du vol, ont déclaré des sources industrielles à Reuters.

Ce programme, baptisé par Airbus "Project Connect", vise à certifier un A350 sur des vols longue distance à haute altitude avec un seul pilote, dans la perspective d'une exploitation commerciale par Cathay Pacific dès 2025, ont précisé les sources.

D'importants obstacles demeurent toutefois avant de pouvoir obtenir une certification internationale. Une fois celle-ci obtenue, deux pilotes pourraient se relayer à bord alors que trois ou quatre sont nécessaires actuellement afin d'assurer la présence simultanée d'au moins deux pilotes dans le cockpit.

En cas de problème, le pilote au repos pourrait venir en aide à son collègue dans le cockpit. Les deux pilotes seraient en revanche tous deux présents au décollage et l'atterrissage.

Une telle mesure permettrait aux compagnies aériennes, lourdement frappées par la crise liée au nouveau coronavirus, de réaliser des économies, dans un contexte d'incertitudes sur la reprise du trafic aérien.

Elle pourrait cependant se heurter à la résistance des pilotes, déjà touchés par une vague de licenciements massifs, et soulever des questions sur la sécurité des vols automatisés.

Lufthansa également impliqué

Lufthansa est également associé à ce projet, sans toutefois envisager pour le moment d'utiliser ce système, a déclaré un porte-parole du groupe allemand de transport aérien.

Cathay Pacific Airways a confirmé être impliqué dans ce programme mais a précisé qu'aucune décision n'avait été prise sur son éventuel déploiement.

"Même si nous nous sommes engagés avec Airbus dans le développement du concept d'opérations en équipage réduit, nous ne nous sommes en aucun cas engagés à être client au moment du lancement", a déclaré le transporteur basé à Hong Kong.

La mise en oeuvre commerciale de ce programme nécessitera d'abord des tests approfondis, une autorisation réglementaire et une formation des pilotes avec le souci "absolu de ne faire aucun compromis sur la sécurité", a déclaré Cathay.

"La pertinence et l'efficacité d'un tel déploiement ainsi que l'analyse globale coûts-avantages dépendront en fin de compte de la manière dont la pandémie évoluera", a ajouté la compagnie.

"Cela dit, nous continuerons à nous engager auprès d'Airbus et à soutenir le développement du concept", a souligné le groupe.

Airbus avait déjà annoncé travailler sur un A350 à un seul pilote, mais la participation des compagnies aériennes à ce programme n'avait jamais été dévoilée.

"Nous avons prouvé au fil des décennies que nous pouvons améliorer la sécurité en mettant les dernières technologies dans les avions", a déclaré à Reuters Christophe Cail, le chef pilote d'essai chez Airbus.

"Comme pour tout développement d'un concept, nous travaillons avec des compagnies aériennes", a-t-il ajouté, sans identifier les partenaires de ce projet.

Lire aussi:

Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
avion, Airbus, vol, cockpit
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook