Sci-tech
URL courte
Par
39876
S'abonner

Présenté en janvier dernier, le prototype de train à sustentation magnétique serait capable d’atteindre une vitesse commerciale de 600 km/h, soit le double d’un TGV. Il entrera en production cette année, mais il faudra attendre entre cinq et 10 ans pour sa mise en service.

La Chine a présenté son nouveau train à lévitation magnétique, également appelé Maglev, qui pourra se déplacer à quelque 600 km/h. Ainsi, le temps de trajet entre Pékin et Shanghai en train à grande vitesse sera considérablement réduit pour passer de cinq heures actuellement à environ deux heures et demie.


Le trait caractéristique du train, conçu par la China Railway Rolling Stock Corporation (CRRC) Sifang, est la lévitation qui permet au convoi de ne pas toucher la voie, ce qui fait qu’en l’absence de toute friction, il roule silencieusement et en douceur. Ce Maglev peut comporter de deux à 10 voitures, chacune ayant une capacité de 100 passagers.


Le train doit toutefois subir plusieurs années d'essais avant sa mise en service et il s’agit encore de poser des voies spéciales.

Entre TGV et avion

Les avantages de ce train sont une vitesse élevée, la sécurité, la fiabilité, une grande capacité de passagers, le souci de la protection de l'environnement ainsi que de faibles coûts de maintenance, a déclaré au Quotidien du peuple Liang Jianying, directeur général adjoint et ingénieur en chef chez CRRC Qingdao Sifang. Dans une interview à la Télévision centrale chinoise, il a estimé les délais de la mise en service de ce moyen de transport de cinq à 10 ans.

«Les trains Maglev peuvent combler le fossé entre les trains à grande vitesse traditionnels et les avions», avait précédemment déclaré Wu Donghua, ingénieur en chef adjoint du CRRC Sifang, à Technology Daily.

Selon lui, ce train sera la meilleure solution pour couvrir des distances ne dépassant pas 1.500 kilomètres.

La technologie de sustentation magnétique prévoit une large utilisation de matériaux composites et de terres rares dont la Chine possède d’ailleurs le quasi-monopole. Ces éléments revêtent une grande importance dans des secteurs innovants des aimants, des moteurs hybrides et des technologies de la communication, mais aussi des satellites et des systèmes de guidage et de télécommunication. La recherche et le développement de ces technologies contribueront à promouvoir le développement des industries de base dans le pays, a indiqué au Quotidien du peuple Zhao Ying, chercheur à l'Institut d'économie industrielle de Pékin.

Record… japonais

Le prototype du train avait été présenté en janvier dernier.

Le premier Maglev commercial, qui atteint une vitesse de croisière de 430km/h, relie l'aéroport international de Shanghai Pudong et le centre-ville.

Le record parmi ces trains revient pourtant pour l’instant au SCMaglev japonais qui, en 2015, a atteint la vitesse de 603 km/h avec des passagers à bord. Il ne sera toutefois ouvert au public qu’en 2027, avec une liaison entre Tokyo et Nagoya (286 km) qu’il parcourra en une quarantaine de minutes, soit la moitié du temps du trajet actuel. Sa vitesse commerciale sera de 505 km/h.

Lire aussi:

«J’ai un rendez-vous avec le Kremlin», ironise Philippot au sujet de ceux qui le financent – vidéo
«Pas le droit de marcher sur leur trottoir»: le tournage d’une série Netflix à Paris pose problème aux habitants
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
Tags:
Chine, train, Maglev
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook