Sci-tech
URL courte
Par
1190
S'abonner

Les Perséides, l’une des plus belles pluies d'étoiles filantes de l'année, ont pu être observées le 14 août. Leur intensité a été particulièrement remarquable cette fois-ci.

Des astronomes ont détecté un regain inattendu de l’activité des Perséides, un essaim de météores, le 14 août. Des observations ont été faites depuis plusieurs coins du monde. Cette «flambée» peut être d’ores et déjà considérée comme la «traînée de 2021», a indiqué à Sputnik l’astronome criméen Alexandr Iakouchetchkine, observateur des flux de météores.

​Le Canadien Pierre Martin a réalisé sa propre observation à Westmeath Lookout, à 80 kilomètres d’Ottawa. Il a observé un flux de plusieurs météores par minute avec de nombreuses rafales, parfois de 3-4 par seconde.

​«Une information sur un regain d’activité des Perséides a été publiée sur le site japonais d’observateurs amateurs de météores Hirofumi Sugimoto. La flambée de l’activité météorique a eu lieu le 14 août au matin. Plus tard, dans la nuit du 14 au 15 août, des rapports d’observateurs des États-Unis et du Canada ont commencé à arriver, lesquels ont confirmé que l’activité de l’essaim avait brusquement augmenté entre 3 et 6 heures UT le 14 août», a raconté M.Iakouchetchkine.

​Un record

Selon lui, le système de caméras AllSky situé dans l’Iowa (États-Unis) a enregistré entre 900 et 1.100 météores durant la nuit du 13 au 14 août, et le taux horaire zénithal (THZ, la valeur maximale du nombre d'étoiles filantes qu'un observateur idéal pourrait voir en une heure si le radiant se situait à son zénith sous un ciel parfaitement transparent) préliminaire de la pluie de météores du 14 août a été de 130 ± 20 (130 avec une marge d’erreur de 20).

Pour comparaison, l’activité moyenne THZ de cette pluie d’étoiles filantes en cette période durant les années précédentes avait été de 40-45, a ajouté l’observateur.

​Il s’agit donc, selon lui, de la découverte d’une nouvelle traînée des Perséides, jusqu’ici inconnue, dont la flambée d’activité est survenue plus tard que le pic d’activité traditionnel de cette pluie de météores, qui intervient les 12 et 13 août habituellement.

Ce nouveau phénomène attire un intérêt particulier du fait que les Perséides sont la pluie d’étoiles filantes la plus belle et la plus populaire de l’année, a ajouté le spécialiste.

​Un peu d’histoire

La nuit la plus active de la pluie des Perséides est celle du 12 au 13 août de 2 à 5 heures du matin. Cet essaim de météores est constitué de débris de la comète Swift-Tuttle, la taille de ses composants est comprise entre celle d'un grain de sable et celle d'un petit pois. En moyenne, on peut généralement en observer 100 par heure.

​La comète mère des Perséides, la Swift-Tuttle, découverte le 15 juillet 1862, a été pour la première fois identifiée par l’astronome Giovanni Schiaparelli. La comète porte le nom de deux astronomes, Lewis Swift et Horace Parnell Tuttle, qui l'ont observée en même temps. Elle laisse une traînée de poussière cométaire sur son orbite, qui est attirée par la gravitation terrestre et forme une pluie d'étoiles filantes. Celles-ci brûlent en pénétrant dans l'atmosphère.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
Les Perséides, étoiles filantes, astronomie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook