Ecoutez Radio Sputnik
    Société

    Icône de la Vierge de Kazan restituée: aucun effet sur les rapports avec le Vatican (expert)

    Société
    URL courte
    0 0 0

    La restitution de l'icône de la Vierge de Kazan à l'Eglise orthodoxe russe ne servira pas à améliorer les relations avec le Vatican, a estimé le président par intérim du Conseil méthodologique pour la couverture médiatique des sujets religieux pour auprès de l'Agence fédérale de la Presse, Alexandre Chtchipkov.

    La restitution de l'icône de la Vierge de Kazan à l'Eglise orthodoxe russe (EOR), soit-ce un geste de bonne volonté du Pape Jean-Paul II à l'égard du Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies Alexis II, ne servira sans doute pas à améliorer les relations avec le Vatican, a estimé le président par intérim du Conseil méthodologique en charge de la couverture des sujets religieux dans les médias auprès de l'Agence fédérale de la Presse et des Communications de masse, Alexandre Chtchipkov.

    "Le fait même de la restitution de l'icône ne peut évidemment pas améliorer les relations entre l'Eglise orthodoxe russe et le Vatican. Somme toute, l'événement en question ne témoigne pas tellement d'une amélioration effective des relations entre deux Eglises, mais est plutôt appelé à manifester une telle amélioration", a noté l'expert russe dans une interview à RIA Novosti.

    La restitution de l'icône tant vénérée en Russie, c'est tout simplement un geste par lequel le Vatican montre sa volonté d'améliorer les relations avec l'Eglise orthodoxe russe. Pour sa part, l'Eglise orthodoxe russe ne refuse pas ce don, ce qui n'est pas, non plus, un réchauffement réel de ses relations avec le Vatican, mais une simple manifestation de bonnes intentions, suppose Alexandre Chtchipkov.

    Selon lui, cet acte tout à fait symbolique de la remise de l'icône ne peut en aucun cas être la preuve formelle d'une amélioration effective des relations entre les deux Eglises, car il faut pour cela toute une série d'actions conjointes et concertées de l'Eglise orthodoxe russe et du Vatican, qu'il s'agisse des voyages, des conférences ou des rencontres entre catholiques et orthodoxes.

    Qui plus est, Alexandre Chtchipkov doute fort que la remise de la copie de l'icône de la Vierge de Kazan au Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies, Alexis II, soit suivie d'une visite en Russie du Pape Jean-Paul II.

    "Et si même ladite restitution servait de prologue à une visite du Souverain pontife en Russie, cela ne se produirait qu'à un avenir très éloigné. Quoi qu'il en soit, je pense que le Pape Jean-Paul II ne viendra jamais en Russie", a noté le président par intérim du Conseil méthodologique en charge de la couverture des sujets religieux dans les médias auprès l'Agence fédérale de la Presses et des Communications de masse.

    Et d'ajouter que l'actuelle restitution n'est certes pas un événement aussi important qui puisse marquer un progrès spectaculaire dans les relations entre orthodoxes et catholiques.

    Lire aussi:

    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    La Russie a prévenu le génocide des chrétiens en Syrie
    Le numéro deux du Vatican souhaite rencontrer Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik